Abdou Karim Sall recadre Facebook

= 790

C’est avec retenue mais fermeté que le directeur général de l’Autorité de Régulation des télécommunications et des postes a expliqué au géant américain et à sa représentante que la liberté suppose quelques garde-fous.

« Notre rôle est d’accompagner ce développement et les avantages qu’on peut en tirer. Ce développement est accompagné par des effets pervers. Chacun jouera sa partition.

Notre rôle est de développer ces Tic et de sensibiliser pour que les utilisateurs sachent que Facebook n’est pas pour une vidéo où on insulte à longueur de journées des autorités et d’honnêtes citoyens», a déclaré Abdou Karim Sall ce mardi, lors de l’atelier organisé pour sensibiliser sur l’utilisation des réseaux sociaux tels que Facebook.

Le directeur de l’Artp faisait ainsi allusion aux récents événements découlant de la publication d’insultes, de photos obscènes, d’enregistrements et autres publiés sur Facebook et WhatsApp qui appartiennent tous à Mark Zuckerberg.

S’adressant à la directrice des politiques publiques pour l’Afrique de Facebook, Ebel Okobi, M. Sall martèle : «L’Artp, en tant qu’institution étatique, déclare solennellement qu’elle est pour la promotion des réseaux sociaux, mais à la seule condition que leur utilisation rime avec respect de la vie privée des individus et des droits humains de façon générale.

Il faut qu’on s’arrête, parce que les populations ont des vies privées, les citoyens ont des droits».

Prenant la parole, Mme  Okobi a relativisé le rôle de l’entreprise précitée dans ces dérives, tout en reconnaissant que cet outil est utilisé parfois à des fins autres que celles pour lesquelles il a été créé.

«Bien que le Sénégal rencontre les difficultés en termes de publications de contenu abusif et de non-signalement de ces derniers, c’est tout de même avec fierté que nous constatons que les utilisateurs ont su tirer profit de notre plateforme pour démontrer au monde l’esprit entrepreneurial du Sénégal et contribuer au développement du pays.

Le marché est un marché très important», a-t-elle dit.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :