});

Abdoulaye Wade : « Senghor m’avait proposé le poste de vice président»

= 770

Lors de sa présentation de condoléances, Abdoulaye Wade a dévoilé ses relations avec le Premier président de la République, Léopold Sédar Senghor. Ce dernier, se souvient-il, a voulu le nommer vice-président. « Senghor m’avait proposé le poste de Vice-Président et l’intermédiaire choisi était M. Mansour Kama Président de la CNES. Notre premier rendez-vous fut à Paris à l’hôtel Terminus de Saint-Lazare. Les premières négociations commencèrent à Dakar dans une maison à la SICAP face à Soumbédioune. J’y allais chaque fois avec mon collaborateur Ousmane Ngom à qui je demandais de m’attendre dans sa voiture, garée devant la porte »,se souvient Me Wade.

Avant d’ajouter : « A mon premier rendez-vous Collin me demanda de revenir la prochaine fois avec des propositions sur la manière dont je voyais l’organisation de la présidence de la République à mon installation. Je rendis compte fidèlement à Ousmane Ngom ».

A l’en croire, les rencontres suivantes ont eu lieu à l’Hôtel Balzac, Rue Balzac, Champs Elysées, Paris. « J’étais accompagné, chaque fois, de mon collaborateur Alioune Badara Niang. Il fut convenu que je serai installé Vice-Président au mois de mars, après le congrès de l’UPS, étant rappelé que nous étions en juillet (1978) », dit-il. Mais, le vœu de Senghor n’a pu s’exaucer. « Le projet n’a pas eu de suite et l’histoire nous fournira les explications. En tout cas, pour Collin je ne faisais pas preuve de beaucoup d’enthousiasme pour quelqu’un qui voulait être Président de la République. Le projet traîna et se perdit dans les sables de la politique avant le mois de mars », rappelle Wade.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :