Aïda Mbacké  risque t – il la perpétuité… ?

Sauf autorisation préalable, la reprise totale ou partielle d'un article sur ce site est formellement interdite.

= 381

Sous surveillance de  la gendarmerie.

Il ne reste que  le feu vert des médecins pour entendre Aïda Mbacké, qui aurait brûlé vif son mari, Khadim Ndiaye, décédé ce mercredi de ses blessures.

La dame a accouché lundi d’une fille à l’Hôpital général de Grand-Yoff  .

Les enquêteurs vont placer la suspecte en garde à vue pour les besoins de l’audition.

Plusieurs pistes peuvent en perspective être explorées par les hommes en bleu.

Mais tout porte à croire que l’assassinat par préméditation pourrait être visé  dans un premier temps.

Dans ce cas, Aida Mbacké risque la réclusion criminelle à perpétuité si elle est déclarée coupable par une chambre criminelle.

Si maintenant par chance elle est renvoyé devant un tribunal correctionnel pour homicide involontaire, elle pourrait écoper d’une peine légére allant d’une condamnation avec sursis ou de quelques mois voir années de prison fermes.

Cette deuxième thèse peu probable vue  les premiers témoignages, Aida Mbacké  s’acheminerait probablement vers un renvoi en chambre criminelle.

Mais seule l’enquête pourra déterminer les vraies raisons de cet assassinat qui défraie la chronique.

Laisser un commentaire