});

Aïda M’bodj : « l’absence de moyens pourrait plomber l’acte III de la décentralisation!».

= 410

Loin de ceux qui pensent que l’acte III de la décentralisation est juste une réforme de plus qui ne saurait rien apporter de nouveau aux collectivités locales et aux populations, Aïda M’bodj estime qu’il s’agit d’une révolution administrative. Suffisant pour qu’elle tire le chapeau au Chef de l’Etat qui, dit-elle, a réussi à donner corps à une réforme pertinente. Toutefois, devant l’émissaire du Président Macky Sall, Ismaïla Madior Fall, la présidente du conseil départemental de Bambey souhaitera l’octroi d’appuis financiers pour que cette réforme soit efficace.

En réponse aux questions posées par les participants à la rencontre, le ministre conseiller rappellera la volonté du chef de l’Etat d’accompagner les collectivités locales. «Je peux vous assurer de l’appui du Chef de l’Etat, en ma double qualité de ministre conseiller et de membre du comité national de pilotage de l’acte 3.. Il a ordonné dans la phase 2 de l’acte une augmentation de manière substantielle des ressources financières et des ressources humaines pour les collectivités locales».

La rencontre qui s’est tenue à Bambey était initiée par Aïda M’bodj et avait pour objectif de créer un débat sur l’orientation budgétaire 2015. Il s’agissait de consultations populaires sur l’acte 3 avec comme ambition d »informer et de sensibiliser les administrés sur la réforme afin de leur permettre de jouer pleinement leur rôle, de recueillir les préoccupations et enfin d’échanger sur divers autres points.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :