Air Sénégal réceptionne un nouvel Airbus et attend huit autres

= 486

Le Président Macky Sall a réceptionné hier, sur le tarmac de l’Aéroport international Blaise Diagne, le nouvel Airbus A330 Neo dont Air Sénégal vient de faire l’acquisition en vue de renforcer sa flotte en avions de lignes modernes et performants, conformément à son ambition d’être le leader du transport aérien ouest-africain en s’appuyant sur le Hub régional Aibd.

Ce deuxième A330Neo, baptisé « Sine Saloum », porte la flotte du pavillon national à six appareils.

Macky Sall indique qu’il faudra bientôt ajouter à cette flotte huit nouveaux Airbus A220-300Neo équipés de moteurs de nouvelle génération.

«Cela est un indicateur de performance, plus que cela c’est un indicateur d’émergence pour le Sénégal par une commande huit avions neufs cela mérite d’être souligné.

Certes nous sommes encore loin des majors, mais comme le dit la sagesse populaire, petit à petit l’oiseau fait son nid et petit à petit l’oiseau déploie ses ailes.

La compagnie comptant 750 emplois directs et générant 4000 emplois indirects en plus de ses dessertes dans la sous-région, Air Sénégal pourra désormais renforcer son réseau intercontinental déjà animé par la ligne quotidienne Dakar Paris.

Air Sénégal contribuera ainsi au rayonnement de la plateforme aérienne de Diass qui fêtera son deuxième anniversaire le 7 décembre prochain», assure Macky Sall.

Il souligne que l’Aibd connaît déjà un niveau de trafic appréciable qui devra atteindre les 2.700.000 passagers d’ici à fin de l’année 2019, et certainement les trois millions de passagers avant la fin de l’année 2020.

Macky Sall prône la préférence nationale

Macky Sall invite le personnel de la compagnie aérienne nationale à faire de la rigueur dans le travail un viatique.

Il plaide pour qu’Air Sénégal participe à créer de la valeur ajoutée à des opérateurs économiques sénégalais de par ses activités satellitaires.

«J’invite la direction générale d’Air Sénégal à définir et mettre en œuvre un plan complet de contenu local afin que les externalités d’Air Sénégal profitent pleinement à d’autres filières de l’économie nationale.

Plus que le transport de passagers, notre compagnie nationale doit refléter dans son service à bord le meilleur de notre patrimoine artistique, artisanal et culinaire.

Nos produits qui remplissent les exigences de qualité doivent trouver leur place à bord d’Air Sénégal.

J’y tiens particulièrement, tout comme je tiens à ce que les membres du gouvernement, les agents de l’administration et de toutes structures d’État, sociétés et agences puissent voyager à bord de la compagnie nationale pour leurs missions officielles», ajoute Macky Sall.

Dans la même veine, il précise qu’Air Sénégal pourra étendre ses activités à travers la desserte des aéroports intérieurs du Sénégal.

«Le Pse contribue à nous relier au monde et à faciliter le déplacement à l’intérieur du territoire.

C’est la raison pour laquelle j’ai lancé à Saint-Louis le programme de reconstruction des aéroports du Sénégal dont la première phase qui concerne les aéroports de Saint-Louis, Ziguinchor, Tambacounda, Kédougou et Ourossogui-Matam pour un coût global de 98 milliards Cfa.

Programme dont le financement global est aujourd’hui entièrement bouclé.

Et lorsque la première phase de ce programme sera achevé, un nouveau marché s’ouvrira ainsi pour les dessertes intérieures d’Air Sénégal», annonce le président de la République.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :