Alerte dans le bassin arachidier : des souches cancérigènes présentes dans …

= 228

La consommation d’arachide et de maïs présenterait un risque grave pour la santé. C’est ce qui découle d’une étude du Codex Alimentarius réalisée en 2018 et dont les résultats ont été présentés jeudi 31 janvier.

Selon les conclusions de ladite étude, ces deux aliments contiendraient une forte teneur en aflatoxine, une substance qui cause le cancer du foie.

Le codex Alimentarius (ou codex alimentaire) est un programme commun de l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) et de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) consistant en un recueil de normes, codes d’usages, directives et autres recommandations relatifs à la production et à la transformation agroalimentaires qui ont pour objet la sécurité sanitaire des aliments, soit la protection des consommateurs et des travailleurs des filières alimentaires, et la préservation de l’environnement. 

Présent à cette rencontre, Dr Emile Victor Coly, directeur de la Protection des végétaux (DPV) a déclaré : «pour la conclusion, ils ont révélé qu’on perd des années de vie dues aux aflatoxines.

Nous avons vu dans cette étude qu’il y a une région qui est vraiment indexée et c’est le bassin arachidier». 

Situation tout à fait normale, relève-t-il puisque c’est dans cette partie du Sénégal où on consomme le plus l’arachide. Avant d’ajouter : «c’est regrettable qu’on ne puisse pas régler très top ce problème.» 

Mais, l’espoir est toujours permis car, informe-t-il, en plus de la sensibilisation sur le terrain depuis 2 ans, des recherches ont été entreprises par l’entité qu’il dirige, en collaboration avec  l’IITA d’Ibadan (Nigéria).

Lesquelles recherches leur ont permis de trouver une autre substance biologique qui sera utilisée dans lutte germes qui produisent l’aflatoxine. 

L’aflatoxine est substances parfois hautement toxiques, sécrétées par certains champignon

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :