Arrestation de Cheikh Tidiane Gadio aux USA : Une alerte à l’endroit des magouilleurs de nos ressources pétrolières et gazières

= 839

Par Ousmane Sonko

J’ai appris la nouvelle de l’inculpation, aux États-Unis d’Amérique, de notre compatriote, Cheikh Tidiane Gadio, pour de supposés faits de corruption dans un pays d’Afrique. Nous souhaitons et prions ardemment pour qu’il soit innocent des faits allégués.

Cet épisode nous revigore par ailleurs dans notre combat contre des faits autrement plus graves, commis au Sénégal dans la gestion de nos ressources pétrolières et gazières, impliquant des responsables tels Aly Ngouye Ndiaye, Alioune Sall, Amadou Ba… au profit de l’aventurier Frank Timis et sous la bienveillance et l’approbation du président Macky Sall.

Les magouilles qui se sont faites sur nos ressources naturelles en général, et sur les blocs de Rufisque et Saint-Louis off-shore en particulier, ne sauraient rester impunies.

 À cet effet, face à la faillite des initiatives internes (déni de l’Ofnac, silence du procureur…) un Collectif pour le Recouvrement des Avoirs Pétroliers du Sénégal avait été créé et a déposé des dénonciations auprès du département de la justice américain (DOJ) et du procureur de new York (USA), dans le cadre du FCPA.

La même procédure a été initiée en grande Bretagne auprès du Serious Fraud Office (SFO) dans le cadre du Bribery Act.

Moi-même j’ai été reçu à deux reprises à l’ambassade des USA au Sénégal par un procureur, le représentant du FBI et l’attaché politique de l’ambassade pour discuter de l’affaire.

Le collectif, sous la coordination de notre compatriote Alioune Gueye basé aux USA, regroupe des sénégalais de tout bord et toutes compétences et suit le dossier sans relâche. En attestent les dernières correspondances échangées récemment avec les DG de BP (par Alioune Gueye) et de TOTAL (Adama gaye). Les réactions des organes officiels saisis, et les réponses des multinationales à nos interpellations nous rassurent quant au sérieux apporté au traitement de nos recours.

Nous avons confiance que la justice américaine et/ou britannique séviront, là où la sénégalaise préfère, une fois encore, se voiler les yeux pour le plaisir du souverain.
Désormais, tout ce beau monde devra surveiller ses arrières et, surtout, ses déplacements au pays de l’oncle Sam.

Vivement la justice contre le crime à col blanc maquillé en actes de gouvernance.

 lessentiel.sn

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *