Balance commerciale : un déficit de 193,8 milliards relevé en Janvier 2018

Sauf autorisation préalable, la reprise totale ou partielle d'un article sur ce site est formellement interdite.

= 441

La croissance de 7 % n’a apparemment eu aucun effet sur la balance commerciale du pays qui continue d’être déficitaire.

Selon la dernière note de la Directeur de la prévision et des études économiques, elle a enregistrée un déficit de 193,8 milliards de francs Cfa en janvier 2018.

La balance commerciale du pays se dégrade de plus en plus, si l’on se fie aux résultats de la dernière note conjoncturelle de la Direction de la prévision et des études économiques (Dpee).

Selon cette note, le solde de la balance commerciale est déficitaire de 193,8 milliards de francs Cfa en janvier 2018 contre un déficit de 173,1 milliards en décembre 2017.

Une situation qui traduit, selon les auteurs de la note, une hausse des importations de 46,6 milliards, plus prononcée que celle des exportations de biens de 20,2 milliards de francs Cfa.

Toutefois, signale-t-on, le taux de couverture des importations par les exportations s’est établi à 34,0 % contre 32,5 % un mois auparavant, s’améliorant de 1,4 %.

En outre, les exportations de biens sont évaluées à 121,8 milliards au mois de janvier 2018 contre 101,5 milliards le mois précédent, soit une hausse de 19,9 % correspondant à une hausse de 20,2 milliards de francs Cfa.

A en croire le document, cette évolution est imputable aux produits alimentaires qui ont enregistré une hausse de 11,5 milliards, à l’acide phosphorique qui cumule +4,7 milliards, au ciment qui enregistre une augmentation de +2,6 milliards, aux produits pétroliers qui enregistrent une hausse de +1,3 milliard.

L’autre facteur de cette évolution est la performance enregistrée dans l’importation des «engrais minéraux et chimiques» de plus 0,8 milliard de francs Cfa.

Concernant les exportations de produits alimentaires, la Dpee souligne que la hausse observée est portée par les produits halieutiques et les légumes frais tandis qu’il a été constaté un recul des exportations d’or brut et de titane sur la période sous revue.

«Comparativement à la même période de l’année 2017, les exportations de biens ont baissé de 3,7 %, soit -4,6 milliards), sous l’effet, notamment, de la contraction des ventes à l’étranger de ciment de -5,3 milliards, de produits alimentaires de -2,1 milliards et de produits pétroliers de -1,7 milliard», précise la note.

Qui relève un repli pour les produits alimentaires.

Une régression attribuable aux produits arachidiers qui ont enregistré une baisse de 2,1 milliards de francs Cfa.

Par ailleurs, les ventes à l’étranger d’acide phosphorique, qui ont enregistré une hausse de +5,2 milliards, d’or brut, de zircon et de titane se sont consolidées sur la période.

Walf Fadjri L’Aurore

 

Laisser un commentaire