Bradage du domaine public maritime de thiès: Idy accusé, Diattara brandit une plainte

= 2477

Correspondance : Le feu qui couve depuis longtemps au Conseil départemental de Thiès semble, de toute évidence, sur le point de s’embraser.

Pour cause, le cri au scandale lancé hier par le président de la Commission aménagement du territoire et des domaines, Ablaye Sow.

Lequel a organisé une visite de terrain sur la localité de Ndokhob Guedji de la commune de Cayar où des opérations de terrassement et de lotissement sont en train d’être menées.

Des opérations qu’il dit considérer comme un bradage du domaine public maritime de Thiès.

Puisqu’ayant pour théâtre une zone sensible et protégée par le code de l’environnement et ne reposant sur aucune délibération du Conseil départemental qui en a la compétence.

Selon lui, un acte qui ne peut être compris que comme un crime écologique, au vu des lois et textes du code de l’environnement.

Un crime qu’il n’hésitera pas, sans aucune forme de procès, à imputer à Pape Moussé Diop, secrétaire élu du Conseil départemental de Thiès qui a été nommé à la tête d’une commission had hoc chargée des affaires maritimes pour le compte du président du Conseil départemental Idrissa Seck.

Lequel, dit-il, a délégué ses pouvoirs et prérogatives à son vice-président Yankhoba Diattara qui a institué cette commission clandestine.

«Nous avons constaté cette forfaiture et nous allons nous y opposer avec la plus grande énergie.

Le conseil départemental s’est réuni en session pour voter une résolution pour la protection de l’environnement et cette résolution, dans ces dispositions, avait prévu la protection du domaine public maritime et du massif de Thiès», dira-t-il.

La réaction du vice-président du Conseil départemental, Yankhoba Diatta, ne s’est pas fait attendre. Lequel n’a pas manqué de marquer son étonnement, face à cette réaction et ces accusations aussi graves portées à leur endroit par le président de la commission aménagement du territoire.

Et d’annoncer sa décision de porter plainte, pour diffamation, contre l’auteur de ces accusations, Abdoulaye Sow. «Le Conseil départemental a la compétence sur le domaine public maritime.

De ce point de vue, j’ai été saisi plusieurs fois par le préfet et le receveur des domaines pour délibérer sur des projets en cours de réhabilitation au niveau du domaine public maritime de Thiès.

Mais le conseil départemental ne s’est pas encore prononcé pour donner son avis. S’agissant du complexe hôtelier de Cheikh Gueye, quand j’ai été saisi, j’ai transmis le dossier à Abdoulaye Sow, président de la commission aménagement pour avis.

Il a mené une mission sur place et a donné un avis favorable pour poursuivre les travaux.

En atteste la lettre portant avis n° 0001/CDTH/CATD d 22 Avril 2015 que lui-même a signée et transmise à Cheikh Gueye», dira M. Diattara.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :