Braya se rebelle contre Wade: « Seul son fils l’interesse »

Sauf autorisation préalable, la reprise totale ou partielle d'un article sur ce site est formellement interdite.

= 154

Ameth Fall Braya n’émet plus sur la même onde que Wade. Le patron du Pds à Saint-Louis refuse que Karim soit le seul plan de leur parti et dit comprendre la position de Madické Niang.

C’est la première fois que Ameth Fall Braya défie Me Wade de façon aussi nette et claire.

Et le débat autour du Plan B pour la candidature du Pds ne le laisse pas indifférent.

Le chef de file du parti libéral à Saint-Louis n’a pas voulu condamner l’attitude de Madické Niang dont il dit comprendre la démarche, même s’il reconnaît que ce dernier ne s’est pas concerté avec des responsables du parti.

Mais Braya rappelle tout de même que Madické Niang est un homme qui peut valablement avoir des ambitions de diriger le pays.

En marge des courses de pirogues organisées dans la vieille ville, le président de la fédération départementale du Pds a indiqué qu’il ne compte pas suivre Me Wade dans sa volonté de rester sur la candidature de son fils.

«La déclaration de Me Abdoulaye Wade m’a surpris et m’a même un peu choqué.

Qu’il pleuve, qu’il vente où qu’il neige, nous sommes derrière lui.

Mais s’il dit que si Karim Wade ne passe pas, personne ne passera, c’est comme s’il n’y a que son fils qui l’intéresse.

Karim Wade n’a pas été désigné par Wade, mais par un congrès.

Si jamais sa candidature ne passe pas, le parti peut choisir un autre candidat.

Je ne sais pas quelle sera la position du parti, mais moi je ne suis pas d’accord», a-t-il souligné.

 Cette déclaration du Guet-Ndarien ne rassurerait pas les Libéraux qui comptent sur lui.

Il y a en effet deux semaines, lors d’une tournée organisée par Oumar Sarr à Saint-Louis, Ameth Fall Braya avait sonné la mobilisation dans les rangs du parti et même promis plus de signatures qu’il ne lui était demandé pour valider la candidature de Wade-fils.

Cela avait d’ailleurs amené les partisans de Mayoro Faye, porte-drapeau de Karim Wade à Saint-Louis, à sceller la paix avec lui.

Cette nette démarcation aura-t-elle des conséquences sur le parrainage de Karim à Saint-Louis ?

Braya, c’était aussi quelqu’un sur qui Wade pouvait compter grâce à sa constance et sa fidélité.

Même si depuis quelque temps il posait des actes qui faisaient douter de sa volonté de continuer l’aventure avec les Libéraux.

En effet, plusieurs fois, il s’est retrouvé aux premières loges lors des visites du Président Macky Sall à Saint-Louis.

D’abord, lors de l’inauguration du Centre de transformation des produits halieutiques de Goxu Mbacc, ensuite lors de la visite du Président Macron.

Et pour les deux événements, Braya avait justifié sa présence par une attitude citoyenne et son souci de défendre les intérêts de sa ville.

Laisser un commentaire