Budget 2019: Macky, Tanor, Niasse et Dionne se taillent la part du Lion

Sauf autorisation préalable, la reprise totale ou partielle d'un article sur ce site est formellement interdite.

= 323

Chacune des quatre personnalités de l’Etat ont vu leur budget 2019 passer à la hausse.

Le budget de 2019 a augmenté. Il passe de 3709,1 milliards de FCfa en 2018 à 4071,8 milliards de francs Cfa. La dette publique engloutira 863,17 milliards de francs Cfa, une enveloppe de 743,41 milliards sera affectée aux dépenses du personnel et 896,88 milliards seront affectés aux dépenses de fonctionnement hors personnel. Les investissements concerneront 1434 milliards du budget.

Les institutions sont bien servies.

Le budget de la Présidence enregistre une hausse  de 2.593.237.367 milliards de F Cfa s’élevant désormais à 86.211.132.513 milliards Fcfa.

L’Assemblée nationale, dirigée par Moustapha Niasse, sera également bien servie.

Son budget, qui était de 15.774.506.000 milliards Fcfa, enregistre une hausse et s’élève désormais à 16.800.057.759 F Cfa.

Le budget du Conseil économique social et environnemental (Cese) de Aminata Tall  a aussi augmenté, même si c’est légèrement.

De 6.202.087.000 milliards F Cfa, il passe à 6.227.590.000 milliards F Cfa.

Le Haut conseil des collectivités territoriales (Hcct) d’Ousmane Tanor Dieng s’enrichit de 340 000 000 F Cfa.

Son budget a été arrêté à la somme de 8.640.000.000 milliards Fcfa.

La Primature de Mahammed Boun Abdallah Dionne se taille la part du lion avec une hausse de près de 5 milliards.

Son budget qui était de 43.352.723.220 milliards de francs Cfa grimpe à 48.300.676.295 milliards F Cfa.

La quasi-totalité des ministères a également ont vu leur budget augmenter.

Ces augmentations s’expliquent, selon un document du ministère des finances consulté par IGFM, par le fait que le projet de Loi de finances initiale 2019 intègre les engagements pris par le Gouvernement du Sénégal et la poursuite des programmes phares du PSE, notamment le PUDC, le Programme des bourses de sécurité familiale, le PUMA, Promovilles , la déserte ferroviaire Dakar-AIBD, le projet de construction du stade olympique de 50.000 places, le programme spécial d’amélioration de l’alimentation en eau potable de Dakar (PSDAK), le fonds d’entreprenariat rapide pour les femmes et les jeunes ainsi que tous les projets et programmes d’équipement des forces de défense et de sécurité.

En 2019 également, le Sénégal organisera des élections présidentielle et locales.

Laisser un commentaire