});

Burkina: Le Général Gilbert Diendéré désigné président du CND

= 593

Après une nuit pleine de suspense, des militaires Burkinabés à la télévision nationale du Burkina Faso, annoncent que le Comité militaire veut « organiser des élections inclusives ».

Des tirs étaient régulièrement ont été entendus jeudi matin dans la capitale du Burkina Faso Ouagadougou, quadrillée par les militaires de la garde présidentielle qui retiennent en otage le président et le chef du gouvernement au Palais présidentiel depuis mercredi.

les institutions « dissoutes » par un Comité militaire (militaires à la télévision publique)     

Les militaires du Régiment de sécurité présidentielle (RSP), la garde prétorienne de l’ex-président Blaise Compaoré, chassé du pouvoir par la rue en octobre 2014 après 27 ans au pouvoir, ont notamment mis en place des barrages tout autour de Ouaga2000, le quartier où se trouve le Palais.

Après l’Onu, la Cedeao, l’Union Africaine et L’Union Européenne qui ont condamné ce coup de force,le président de l’assemblée de transition Burkinabée a dénoncé sur les antennes de la Radio RFI, un « coup d’Etat.

Le général Gilbert Diendéré, ancien chef d’état-major de l’ex-président Blaise Compaoré, a été placé à la tête du Conseil national de la Démocratie, nouveau pouvoir mis en place par les militaires putschistes qui ont renversé les autorités de transition du Burkina Faso, a annoncé le CND jeudi dans un communiqué.

Un couvre-feu est instauré de 19 heures à 6 heures, et les frontières terrestres et aériennes sont fermées jusqu’à nouvel ordre, selon ce communiqué.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :