Cheikh Modou Moustapha Mbacké Falilou dit Serigne Modou Bousso Dieng (1921-2000)

Sauf autorisation préalable, la reprise totale ou partielle d'un article sur ce site est formellement interdite.

= 1335
Serigne Mouhamadou Moustapha Mbacké Falilou, plus connu sous le nom de Serigne Modou Bousso Dieng est le fils de Cheikh Mouhamadou Fadel Mbacké (dit Serigne Falilou) Ibn Cheikh Ahmadou Bamba Mbacké Khadimou Rassoul.
Sa mère  est Sokhna Bousso Dieng (fille de Mayacine Dieng, grand érudit de l’Islam).
Serigne Modou comme on l’appelle affectueusement, succéda son illustre  père en 1968, après son rappel à Dieu.
Né en 1921, il fut le premier Khalife de Ndindi.
Homonyme du premier Khalife Général des Mourides, Cheikh Mouhamadou Moustapha Mbacké, était un enfant balancé parmi les pommes.
Il était très proche de son père Serigne Fallou et l’épaulait tout le long de son Khalifat (1945-1968). Grand homme de Dieu, il avait une grande maîtrise du Saint Coran.
Social devant l’éternel, il s’empressait à aider autrui.
Toute sa vie durant, Serigne Moustapha Mbacké Falilou n’avait de cesse de consentir une somme d’efforts incommensurables pour contribuer au rayonnement de l’Islam et  du Mouridisme.

Dans les années 1990, alors que beaucoup de nos compatriotes émigrés (Modou-Modou) rencontraient d’innombrables difficultés en Europe et, particulièrement,  en Italie, et étaient sous la menace d’un rapatriement, faute de papiers de séjour, il s’y était donné avec corps et âme et,  en faisait un problème personnel.

Il leur sauvait d’un retour forcé au bercail,  de par ses prières ardentes et son aide toujours conséquente, voire constante.

Tant le premier Khalife de Serigne Fallou était la générosité faite homme !

Respecté de ses contemporains, Serigne Modou Bousso était le seul petit-fils du Fondateur du Mouridisme à avoir fondé un quartier à l’intérieur même de la  ville sainte de  Touba (Touba  Khaïra).

Il a fondé d’autres villages qui gouttent, aujourd’hui, aux délices de la modernité et nous pouvons en citer quelques uns comme Sam Yabal, situé non loin de Touba.

Sous son Khalifat, les autres villages fondés par son illustre  père tels Ndindi, Touba Bogo et Touba Alieu ont connu un développement fulgurant (postes de santé, électrification, routes bitumées, forages, agriculture moderne, construction des Résidences «Keur Serigne Fallou», etc.

Rappelé à Dieu en Février 2000, Serigne Moustapha Mbacké Falilou fut succédé au Khalife de Serigne Falilou Mbacké par son frère cadet , Cheikh Mouhamadou Lamine Bara Mbacké Falilou (premier petit-fils de Serigne Touba à avoir accéder au Khalifat Général des Mourides en 2007, après la disparition de Serigne  Saliou Mbacké (5ème Khalife des Mourides et  dernier fils vivant de Serigne Touba) et , sur son Khalifa personnel,  par son fils Serigne Abdou Khadre Mbacké dit Serigne Djily Mbacké Ibn Serigne Moustapha Mbacké Falilou.

Son Magal qui célèbre l’anniversaire  de sa naissance est commémoré, chaque année,   à Touba et, principalement,  au quartier de Touba Khaïra.

Laisser un commentaire