Combien gagne-t-on dans le Magal nous les  »Sa touba  »?

Sauf autorisation préalable, la reprise totale ou partielle d'un article sur ce site est formellement interdite.

= 2529

Je dirai Zéro !!

Une petite mis en garde !!

Spirituellement s’en parle pas mais économiquement Oui !!

Située dans la région de Diourbel à 200 km de la capitale du Sénégal,la ville sainte de Touba est fondée vers 1888 par le vénéré Cheikh Ahmadou Bamba par ailleurs fondateur de la confrérie Mouride qui compte plus de 7 millions à travers le monde.

Serigne Touba comme certains le nomment ,est l’une des figures emblématiques de la résistance face aux blancs . Apres tant d’années sous la houlette du colon ,après tant d’années de captivité .

En 1925 à  »Ndiarém » ou’ il était assigné à la résidence surveillée ,déclara que son seigneur lui a donné d’immense bienfaits à tel point que sa seule et souveraine gratitude ne lui couvre plus et qu’il fait l’appel à tous ceux qui partagent son bonheur .

Il poursuit en disant ceci « Je n’affirme pas que le Magal est meilleur que la Tabaski mais il l’est pour vous les mourides assurément .

Certes la notion de Temps se dissipera dans la grandeur du paradis …..

Chaque fois que viendra ce jour du 18 Safar ,Dieu fera pour moi et pour tous ceux qui magnifient ce jour des bienfaits si grandioses que les gens du paradis s’en rendront compte ,quoique inouïe que soit la vie paradisiaque  » Tels sont les propos que le Cheikh déclara pour rendre grâce à son seigneur de l’avoir donné son aval jadis pour aller nous libérer dans les jougs de la perversité.

Depuis lors le Magal était célébré individuellement pour chaque talibé chez lui .Cela a été ainsi du temps du Cheikh et pendant le règne de son premier khalif Cheikh Mouhamadou Moustapha (1927-1945).

Mais c’est a partir de 1948 juste à peine arrivé sur le trône que Cheikh Mouhadoul Fadel décida de réunir tous les fidèles à Touba pour célébrer le Grand Magal.

Depuis ce feu vert c’est avec un rythme de croisière voire exponentiel que déroule le flux .

En 2017 d’après la croix d’Afrique ,le Magal avoisiné » plus de 4 millions de participants (Plus que la Mecque :2 millions ).Tous âges se ruent vers la ville sainte de Touba qui devient par ailleurs le point culminant des affaires.

En espace de quelques jours ,la ville devient un carrefour commercial.

Pendant cette période les autres villes porteuses du drapeau économique du pays (Dakar….)seront en berne pour laisser la vedette à la ville sainte .

Mais hélas ou’ seront les retombés économiques ?

De combien gagne-t-on ?

Touba n’est elle pas considérée comme la vache laitière des grandes industries ?

Des milliards qui passent sous notre nez sans même l’odeur nous embête .

Chères autorités ,religieuses ou administratives il est grandement temps que vous songiez à changer de vision .

Il est grandement temps que ce précieux trésor nous serve de tremplin pour s’auto-développer notre ville .

Je dirai souvent qu’après chaque Magal on pourrait en bénéficier au moins un nouveau hôpital ,une nouvelle route……

Le saviez vous ,le pèlerinage à la Mecque est la deuxième source de revenus après le pétrole pour le Royaume Saoudien.

Et nous mourides combien gagne-t-on dans notre Magal ?

La réponse est simple ZÉRO ZÉRO ZÉRO et pire on PERD GROS!!

Modou Diakhaté

Le coordonnateur du Mouvement des Jeunes Intellectuels de Touba (M-J-I-T)

Laisser un commentaire