Conseil des gouverneurs de la BIDC: Amadou Bâ prend les reines de Présidence

Sauf autorisation préalable, la reprise totale ou partielle d'un article sur ce site est formellement interdite.

= 341

La 16ème session ordinaire du conseil des gouverneurs de la Banque d’investissement et de développement de la Cedeao s’est tenue hier, vendredi 10 août à Dakar. A l’issue de cette réunion, le Ministre de l’économie, des finances et du plan, Amadou Ba a été nommé à la tête de la présidence du conseil des gouverneurs de cette institution financière en remplacement de Kemi Adeosun, ministre des finances du Nigeria. Déclinant sa feuille de route, il a indiqué que durant son mandat l’accent sera mis sur la bonne exécution du plan stratégique 2016-2020

Le Ministre de l’économie, des finances et du plan prend des galons. Amadou Ba est nommé au poste de présidence du conseil des gouverneurs de la Banque d’investissement et de développement de la Cedeao (Bidc). La décision a été prise hier, vendredi 10 août à l’issue de la 16e session ordinaire du conseil des gouverneurs de cette institution financière en remplacement de la Ministre nigériane des finances Kemi Adeosun.

Selon le Ministre au cours de ce mandat, un accent particulier sera mis sur la bonne exécution du plan stratégique 2016-2020 dont les 5 objectifs sont le renforcement du processus de mobilisation des ressources et l’amélioration de la visibilité de la banque, la promotion de la croissance économique à base élargie et du développement social inclusif, le renforcement de la coopération et de l’intégration régionale, la durabilité environnemental et enfin l’amélioration de l’efficacité et de l’efficience organisationnelle. «La définition du plan stratégique est incontournable pour une banque d’envergure comme la Bidc. Cependant, il convient de mettre en exerce l’importance de l’efficacité de sa mise en œuvre car, ce n’est qu’à cette seule condition que les résultats escomptés seront atteints en terme de réalisation des objectifs régionaux de développement y compris l’appui au financement du programme communautaire de développement 2016-2020 d’une part et d’amélioration de ses performances institutionnelles, opérationnelles et financières d’autre part», laisse-t-il entendre

LES PREVISIONS STRATEGIQUES 2016-2020 S’ELEVENT A 1223 MILLIONS D’UNITES DE COMPTE

Suivant l’argentier de l’Etat, les prévisions stratégiques 2016- 2020 définies sont de l’ordre de 1223 millions d’unités de compte en termes de mobilisation des ressources y compris le paiement par les Etats de la totalité des arriérées en capital. Ces ressources de nature propre, concessionnelle, commerciale seront levées tant au plan régional qu’international. Les prévisions stratégiques sont considérables eu égard aux besoins en financements des projets et programmes tant nationaux que régionaux », a-t-il soutenu.

Par ailleurs, il relève qu’en 2017 , la croissance économique mondiale s’est établie à 3 % ce qui représente selon lui, une nette hausse par rapport au taux de 2,4% de 2016 et correspond au niveau le plus haut enregistré au niveau de la région. «La reprise de la croissance se poursuivra en Afrique de l’Ouest passant de 2,4% en 2017 à 3,3% en 2018 à la faveur de la hausse des prix du pétrole et de l’augmentation progressive de la production du pétrole. Plusieurs pays d’Afrique de l’Ouest notamment le Ghana, la Côte d’Ivoire et le Sénégal se maintiennent sur le chemin de la croissance forte soutenue par de solides investissements dans les infrastructures, une confiance plus accrue des investisseurs et l’amélioration du climat des affaires », a-t-il indiqué.

C’est dans ce contexte macroéconomique, dit-il que la Bidc a eu à enregistrer au terme de l’exercice terminé le 31 décembre 2017, un résultat positif d’un montant de 3,5 millions d’unités de comptes soit 4,91 millions de dollars ainsi que la consolidation globale de ses activités opérationnelles. Ainsi, Amadou Ba informe-t-il qu’au titre des financements, le total des engagements de la banque se chiffre au 31 décembre 2017 à 914 millions d’unités de compte soit 1,29 milliard de dollars pour 133 projets.

Laisser un commentaire