Détournement de deniers publics, blanchiment d’argent … : Barthélemy Dias brandit des plaintes contre Me Oumar Youm, Bougane Guèye Dany…

= 565

Barthélemy Dias a reçu hier la presse dans les locaux de la municipalité de Mermoz-Sacré-cœur. Le maire de ladite commune a décidé de porter plainte contre l’actuel Dircab du Président Sall, Me Oumar Youm, le Pdg du groupe de presse «D Médias»,  Bougane Guèye Danny, etc.

Barthélemy Dias a déversé sa bile sur ses «détracteurs». Parmi eux, l’ancien ministre des Collectivités locales et actuel Directeur de Cabinet du président de le République, Me Oumar Youm, le président du Groupe «D Média», Bougane Guèye Danny, son camarade de parti en même temps maire de Paoskoto, Aly Mané, et de la fille du député Diop Sy. Il porte plainte contre eux pour destruction des panneaux publicitaires dans la commune de Mermoz-Sacré-Cœur par la mairie.

«Il est temps pour nous de rétablir la vérité. Je pense que depuis le début de cette affaire, j’ai personnellement choisi de ne pas communiquer parce que je considérais que dans ce dossier, il n’y avait pas lieu de communiquer. Mais aujourd’hui, force est de reconnaître qu’il y a lieu de rétablir des contre-vérités et il y a lieu de remettre en cause certaines calomnies», a-t-il dit. «Je demande respectueusement au procureur de la République de libérer les employés de la municipalité qui n’accomplissaient que leur devoir vis-à-vis de la municipalité et de l’Etat du Sénégal. Aussi, l’entrepreneur Abdoulaye Basse qui a gagné un marché en toute légalité», ajoute le député-maire. «Ce dossier, poursuit le député-maire, est un complot politique, ce n’est pas un dossier juridique. Qu’on laisse la justice tranquille. C’est une affaire complotée par l’ancien ministre des Collectivités locales, Me Oumar Youm, à qui je demande de se regarder dans un miroir au réveil. Car, il a prouvé son incompétence dans la gestion du dossier de l’Acte 3 de la Décentralisation tant décrié par les maires. Il ignore les textes. De plus, il est dans un Cabinet dont il est actionnaire et, en même temps, il est l’avocat des régies publicitaires qui sont en conflit avec la municipalité. Il y a un conflit d’intérêt.»

Le fond du dossier

«Le 05 mai 2015, le préfet de Dakar a pris un arrêté pour interdire la pose de panneaux publicitaires sur tout le périmètre du territoire du département de Dakar. Le 08 mai 2015, le sous-préfet des Almadies nous a envoyé copie de cet arrêté interdisant la pose de panneaux sur la commune Mermoz-Sacré-Cœur. Et entre cette date et celle de la destruction des panneaux publicitaires, des régies publicitaires se sont permis de poser sur le périmètre de la commune 28 autres panneaux sans autorisation administrative. Ces régies publicitaires ont encaissé de l’argent de publicité et n’ont versé aucun franc à la mairie en guise de redevance publicitaire. Toutes les régies ont été contactées pour les procédures administratives, mais en vain.» La municipalité ne gagne rien en publicité à Dakar, apprend-il. «C’est entre 05 et 08 milliards par an qui sont générés. Alors que plus de 50, voire 80 milliards ont été détournés des caisses du Trésor et se sont retrouvés dans les poches de privés. Certains peuvent se permettre de dire qu’ils sont milliardaires. Ils ont généré des milliards qu’ils ont refusés de reverser à l’Etat du Sénégal. Le vendeur de «thiaf» paie son impôt, le vendeur de café aussi. Mais il y a des gens qui mettent des panneaux publicitaires et pensent qu’ils ne vont pas payer de taxes. A titre d’exemple : Danny Bougane Guèye, Aly Mané, la fille du député Diop Sy. Tous pensent qu’ils ne vont pas payer de taxes. Quelle que soit son appartenance ou obédience politique, le citoyen doit payer les impôts», soutient M. Dias. «Je n’ai pas d’amis ou de parents quand il s’agit de la municipalité», fait-il savoir.

«Ils sont devenus milliardaires»

«Ces malfrats déclarent cinq panneaux publicitaires à la municipalité que la mairie accorde. Mais en réalité, ils ont plus sur le terrain. La commune ne recouvre que la redevance des cinq panneaux notifiés. Les autres n’ont été déclarés, ils empochent tout bonnement l’argent. Ils démultiplient les régies, se permettent de prendre l’argent des privés et refusent de verser les redevances de la commune. C’est de ça qu’il s’agit, c’est pour cela que nous avons déposé une plainte à l’Ofnac pour enrichissement illicite, détournement de deniers publics et blanchiment d’argent. Ils m’ont déclaré la guerre, je vais riposter jusqu’au dernier souffle. Le voleur qui cri au vol, cela n’existe qu’au Sénégal», fulmine Barthélemy Dias. «La goutte qui a fait déborder le vase, c’est la visite du Roi Mohammed VI au Sénégal. Aucune commune n’a reçu les redevances de la campagne de publicité.

Beaucoup de sociétés, dont il est notifié comme le Directeur général Abdoulaye Papis Thiam, appartiennent à Bougane : Regidac, Smartcom, Publistim. Toutes ces sociétés ont pour Directeur général Abdoulaye Papis Thiam. Tout ceci pour tromper la vigilance de tout le monde.»

Aly Mané voleur d’électricité

Le maire de la commune de Paoskoto et membre de la Jeunesse socialiste est aussi dans le viseur du maire. «Tous ces panneaux sont accrochés sur les poteaux d’électricité. Des panneaux qui utilisent l’électricité de la mairie sans payer un sou à la municipalité.»

Barthélemy et la convocation de la police

«Je ne défie aucunement le Procureur Sérigne Bassirou Guèye. Le commissaire central, Abdoulaye Diop, nous nous connaissons très bien. Je lui présente mes excuses de refuser de déférer à sa convocation. Ce n’est pas une convocation, mais une provocation. Ce n’est pas une convocation, mais de l’acharnement. Et je refuse d’être un faire-valoir. Je n’ai pas besoin de me cacher derrière mon immunité parlementaire. Je n’accepte pas que des accidents de l’histoire (Me Oumar Youm) se permettent d’instrumentaliser des leviers de l’Etat pour régler des comptes personnels. Les perroquets de service n’ont qu’à la boucler. Je voudrais faire savoir à ce ministre qu’en refusant de répondre à cette convocation, qu’il ne s’adresse pas à un va-nu-pieds, il s’adresse à une autorité comme lui. Je réclame qu’il me rende le respect qu’il me doit, parce que je le respecte. C’est la loi n°2013 du 28 décembre 2013 qui donne mention aux Collectivités locales de générer la taxe publicitaire. Une loi que le ministre Oumar Youm a emmenée à l’Hémicycle, et que j’ai votée. Une loi qui m’a permis de procéder à la destruction de ces panneaux. Je n’ai pas besoin d’aller vers la justice pour régler ce problème. C’est cette loi qui m’autorise à recouvrer les taxes par tous les moyens légaux.»

Candidature Ps

«Je considère, de part mes propos, que le Parti socialiste (Ps) doit avoir un candidat. Je dénonce la boulimie foncière. La goutte qui a fait déborder le vase, c’est la sortie d’Amath Dansokho, je demande aux personnes qui l’ont attaqué de bien vouloir se taire. Parce qu’il y a dans ce pays des personnes qui sont mal placées pour parler. Je demande au président de la République de retirer ce projet de loi qui est en gestation à l’Hémicycle. Une loi qui interdit à tout parti politique qui prétend quitter Benno Book Yaakaar de ne pas constituer un groupe parlementaire ou encore s’inscrire dans un groupe. Je démissionnerai alors de BBY en même temps que tous les députés socialistes.»

Bougane Guèye Dany Pdg D Médias

Joint par téléphone sur toutes ces accusations (enrichissement illicite, détournement de biens publics, blanchiment d’argent), le Président-directeur général du groupe de presse «D Média» a préféré ne pas se prononcer et laisser la justice suivre son cours.

gfm

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :