DÉVELOPPEMENT DES TÉLÉCOMMUNICATIONS EN AFRIQUE : Le forum régional intègre la stratégie ‘’Sénégal numérique’’

= 2050

Le Forum pour le développement régional des télécommunications est ouvert, hier, par M. Abdoulaye Diouf Sarr, ministre de la Gouvernance locale, de l’Aménagement du territoire et du Développement. Il représentait ainsi le ministre des Postes et des Télécommunications Yaya Abdoul Kane.                            

Cette rencontre a pour objectif de partager et de discuter des réalisations, des expériences, des programmes et partenariats de travail entre les membres de l’Union internationale des télécommunications (Uit).

Il y a également es partenaires intéressés à la mise en œuvre effective des recommandations de la conférence mondiale pour le développement des télécommunications.

Le ministre Abdoulaye Diouf Sarr a soutenu que le Sénégal réaffirme sa volonté de jouer un rôle déterminant dans le devenir d’un des secteurs les plus dynamiques. Et, le gouvernement s’implique parfaitement dans cette dynamique en se fondant sur les priorités fixées par le plan Sénégal émergent (Pse).

C’est dans ce cadre, a expliqué le ministre, que le président de République a incité le gouvernement à élaborer une stratégie Sénégal numérique qui déclinera les grandes orientations du pays d’accueil dans ce secteur clé.

Diouf Sarr a indiqué qu’à l’instar des autres régions du monde, le Forum régional de développement constitue un espace de dialogue de haut niveau entre le bureau de développement des télécommunications, les décideurs des états africains et les autres entités membres du secteur.

« Il s’agit également des plateformes d’évaluation et d’orientation stratégiques pouvant avoir un impact sur le plan d’action du bureau de développement des télécommunications », a-t-il souligné.

Ainsi, cette rencontre de Dakar constitue une occasion de faire un rapport sur les activités avec un accent particulier sur les initiatives dans le but de recueillir les avis des Etats membres pour réajuster  les plans dans chaque région.

Les objectifs visés sont de partager les meilleures pratiques, les expériences dans la mise en œuvre des initiatives régionales pour la région Afrique.

Le ministre a fait comprendre qu’il s’agit en particulier du renforcement des capacités humaines et institutionnelles, du renforcement de l’harmonisation des politiques et cadres réglementaires pour l’intégration des marchés des télécommunications africains, du développement des infrastructures, la réalisation de l’inter connectivité régionale, l’introduction de nouvelles technologies de radiodiffusion numérique » a indiqué le ministre.

Il a ajouté que les télécommunications et les technologies de l’information et de la communication sont des leviers pour lutter contre le sous- développement, la pauvreté et le chômage,  tout en étant un facteur d’intégration et un moyen de rapprochement entre les hommes.

Ainsi, il considère que la mise en œuvre des initiatives de la région Afrique issues des recommandations de la conférence mondiale sur le développement et télécommunication à Dubaï devient un impératif.

A son tour, le Directeur de l’Autorité de Régulation des télécommunications et postes (Artp), Abdou Karim Sall, a soutenu que cette rencontre est d’une grande importance.

Selon lui, le continent africain avec ses énormes potentialités et un marché de plus 700 millions d’abonnés mobile, a besoin de construire un réseau haut débit.

Aussi, il importe pour le Dg de l’ARTP d’adapter le cadre réglementaire afin de faire face au développement de nouveaux services tels que le mobile-money, le commerce électronique et autres services innovant des technologies de l’information et de la communication.

 Pour relever ces nombreux défis, il compte sur les résultats issus de ces différentes initiatives qui devraient permettre de construire un écosystème performant utile au développement des Tics et des télécommunications en Afrique.

Ch. Seck NDONG

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :