Hausse de 6% du secteur des transports et télécommunications au Sénégal.

Sauf autorisation préalable, la reprise totale ou partielle d'un article sur ce site est formellement interdite.

= 743

Le sous-secteur des transports et télécommunications du Sénégal a enregistré une hausse de 6% au premier trimestre 2017 par rapport au trimestre précédent, rapporte une note de la Direction de la prévision et des études économiques (DPEE) reçue mercredi à APA.

Selon cette structure, l’évolution résulte de la bonne tenue de la sous-branche des postes et télécommunications (plus 9,3%). Celle-ci a bénéficié de l’évolution positive de l’usage du data mobile avec la vulgarisation des Smartphones et l’expansion des réseaux 3G et 4G.

Par rapport au premier trimestre 2016, l’activité des transports et télécommunications s’est néanmoins contractée de 1,2% durant la période sous revue, en liaison avec les contreperformances simultanées du transport (moins 1,8%) et des postes et télécommunications (moins 1%).

« Sur la période, souligne la DPEE, la sous branche des transports a souffert des faibles résultats de sa composante aérienne, imputable au repli de 10,2% de l’acheminement du fret ».

Pour leur part, les télécommunications continuent de subir les contrecoups de la baisse des prix, de l’utilisation grandissante des applications qui fournissent des services de messagerie et d’appel par internet ainsi que de la fraude sur les appels entrants.

Commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *