Helinkine Diatta, SG du Mfdc « Des avancées significatives ont été notées dans le processus de paix en Casamance »

= 518

Les réactions continuent au processus de paix en Casamance lors de son discours de nouvel  an. Ainsi, pour le secrétaire général du mouvement des forces démocratiques de la Casamance (mfdc)  Abdou Hélinkine Diatta, le mouvement «  est parant pour la reprise des négociations, sans conditions ». Par ailleurs, il estime que avancées significatives ont été notées dans le processus de paix.
Les encouragements du président de la république adressés aux acteurs du processus de paix en Casamance suscitent des réactions positives dans la partie sud du pays. Apres la société civile qui manifesté sa volonté  d’accompagner les acteurs dans la recherche  de la paix, c’est autour de la branche politique du mouvement des forces démocratiques de Casamance (Mfdc)  d’entrer dans la danse. Pour son secrétaire général  Abdou Helinkine Diatta, « il est temps que des négociations sérieuses sans parti pris  soient  entreprises  entre le gouvernement, le groupe de réflexion dirigé du Mfdc ».
Pour Hélinkiné, (comme l’appellent ses proches), il y a eu beaucoup  tentatives de négociations qui sont soldées par un échec. Mais cette fois ci, poursuit-il : « on a constaté  des avancées dans le processus avec le travail  que l’ex maire de Ziguinchor, Robert Sagna, est en train de faire au niveau  des différentes  factions du maquis . « le groupe  de réflexion et la communauté San Egidio sont en train dans le maquis. Apres les rencontres tenues à  Rome, qui ont vu la participation  des différentes factions de l’aile politique et de la branche armée du Mfdc, d’autres ont été organisées au niveau du maquis. Une démarche qui a beaucoup contribué à la pacification et à la baisse des tensions entre les éléments des différents fronts qui se regardaient en chiens de faïence », soutient –il. A en croire ses propos, le Mfdc a toujours souhaité  des négociations pour le retour de la paix en Casamance. « Car il est temps que le conflit cesse pour que la partie  méridionale  du pays pusse retrouver sa quiétude et reprendre son envol économique », indique-t-il avant de se réjouir : « le maire Robert Sagna et le groupe de la réflexion qu’il dirige travaillent d’arrache-pied dans le processus de paix. Aujourd’hui, l’accalmie est  de retour dans de nombreuses contrées de la Casamance, sur tout dans la région de Ziguinchor.

Les populations vaquent tranquillement à leurs occupations, contrairement aux années précédentes ».
Apres loué les efforts consentis par le groupe de réflexions et la communauté San Egidio, le secrétaire général  du Mfdc invite le gouvernement à faire de la lutte contre la pauvreté en Casamance sa priorité. « Le conflit a beaucoup affecté l’économie de la Casamance. C’est pourquoi nous demandons au gouvernement d’investir en Casamance en la dotant d’infrastructures pouvant générer des emplois », dit-il.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :