Hivernage catastrophique à Diourbel : Il n’y a que 10% de rendement attendus des champs de mil

= 563

Si les pluies ne se prolongent pas jusqu’en fin octobre 2018, les récoltes de mil ne pourront pas assurer aux populations de maintes communes de Diourbel une bonne réserve d’ici l’hivernage prochain.

C’est Moussa Dieng, président du Collectif des groupes producteurs d’arachide de l’arrondissement de Ndindy, qui tire sur la sonnette d’alarme.

« Nous aurons un déficit vivrier très important dans les communes de Gawane, Escale et Touba Lappé.

Les derniers semis de mil du mois d’août nécessitent le prolongement de la pluie jusqu’à fin octobre », a-t-il confié sur les ondes de la Sud Fm avant d’ajouter : « nous avons la psychose d’une très mauvaise campagne surtout au niveau des cultures vivrières (mil, niébé, etc.), s’inquiète-t-il, au micro de Sud fm.

Les champs de mil n’auront que 10% de leurs rendements. »

Et pour ce qui s’agit de l’arachide, Dieng indique que « la situation est à peu près compromise pour les derniers semis.

Il serait très extraordinaire qu’il pleuve jusqu’à fin octobre, nous le souhaitons bien.

Si c’est le cas, nous aurons une bonne saison mais ce n’est pas évident ».

Dieng  assure que des semences à courtes durées comme des pastèques ou du manioc ont été plantées, « en attendant que la situation change ».

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :