L’Armée ratisse la forêt casamançaise après la disparition de 4 exploitants forestiers

Sauf autorisation préalable, la reprise totale ou partielle d'un article sur ce site est formellement interdite.

= 425

Cela fait quatre jours que Ziguinchor est à la recherche de quatre exploitants forestiers.

Ils étaient partis rechercher du Saba senegalensis (Madd en wolof) dans la forêt le dimanche 05 août. Depuis, ils ne sont plus revenus.

L’Armée sénégalaise a déployé les gros moyens pour retrouver les porté disparus.

Mamadou Lamarana Diallo, Mamadou Malal Diallo, Fodé Konaté et encore Mamadou Lamarana Diallo sont désespérément recherchés par leurs proches qui n’ont plus eu de leurs nouvelles depuis dimanche 05 août 2018.
Ils avaient investi la forêt de Boussoloume, dans la localité de Samic pour rechercher du « Madd », un produit très prisé dans cette localité, en cette période.
La gendarmerie, qui a ouvert une enquête, a entendu des membres et proches des différentes familles des disparus dont Mamadou Lamarana Dieng, un ami des quatre individus recherchés et Madame Nassou, épouse.

En attendant, c’est l’Armée implantée dans la zone qui mène, selon les sources du journal Le Quotidien, d’intenses recherches pour retrouver les quatre individus dans la forêt de Boussoloume.

Une zone souvent occupée par des bandes armées qui ont fait de leur principale activité le dépouillement des populations et notamment les commerçants et autres exploitants forestiers.

Laisser un commentaire