Le point provisoire sur le Parrainage

= 13079

Au 27 Décembre,  date de la clôture du dépôt des dossiers des prétendants à la Candidature à la Présidentielle du 24 Février 2019,  sur les  139 qui ont retiré les fichiers de candidature, seuls 27 ont effectivement déposé les leurs au Conseil Constitutionnel.

En attendant la vérification des dossiers sur leur conformité avec la Loi,  il est donc même indéniable que le parrainage citoyen a déjà permis un très grand assainissement de la candidature à la Présidentielle.

Il ne suffit plus d’avoir des bailleurs étrangers  et beaucoup d’argent, pour pouvoir briguer le suffrage du peuple.

ll faudrait en outre,  s’attendre à une nouvelle vague d’élimination avec le nombre minimum de 2000 parrains requis dans 7 régions.

Ce qui est certain, c’est que les candidats qui ont déposé, en dehors du PUR et de BBY, n’ont déclaré publiquement que le nombre total de parrains obtenus sur toute l’étendue du territoire, en jouant à la surenchère avec leur  nombre.

Il faut donc s’attendre à ce que des recalés pour non respect du minimum requis, s’en prennent au Président Macky Sall,  qu’ils ne manqueront pas d’accuser de les avoir éliminés, en tant qu’adversaires politiques potentiellement  dangereux,  en instrumentalisant le Conseil Constitutionnel.

Ce faisant, ils feront preuve d’une mauvaise foi manifeste, du moment qu’ils n’ avaient pas l’honnêteté de reconnaître, comme les autres qui n’ont pas déposé de dossier, qu’ils n’avaient pas rempli les conditions minimales requises.

 Ils se donneront ainsi des raisons d’agitation politicienne pour masquer leur échec personnel.

Mais qu’ils sachent dors et déjà, que les Sénégalais ne sont pas dupes, et que leur manœuvre désespérée ne les sortira pas de la déchéance politique qu’ils ont voulu éviter avec ce stratagème de bas étage.

                                          Ibrahima SENE   PIT/SENEGAL

                                                      Dakar le 27 Décembre 2019

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :