Les dysfonctionnements du secteur aérien seront diagnostiqués en février prochain (ministre)

= 328

Un atelier national sur la mise à niveau de tous les dysfonctionnements sur le transport aérien sera organisé au mois de février prochain, a annoncé jeudi à Ziguinchor (Sud), le ministre du Tourisme et des Transports aériens, Abdoulaye Diouf Sarr.

‘’Au mois de février (…), nous allons convoquer un atelier national sur la mise à niveau de tous les dysfonctionnements sur le plan du transport aérien. A partir de ce moment, on aura une matrice du transport aérien aussi bien sur les questions techniques que sur la présentation des infrastructures aéroportuaires’’, a-t-il indiqué.

M. Sarr s’exprimait lors de la clôture des concertations sur le développement touristique dans la région naturelle de la Casamance, en présence des acteurs du tourisme, du transport aérien, des autorités administratives, locales et sécuritaires de la région méridionale.

‘’La promotion touristique commence par un bon dispositif d’accueil à l’aéroport. Quand on veut maintenir et fidéliser un client, on ne le décourage pas à son arrivée ’’, a estimé le ministre du Tourisme et des Transports aériens.

Abdoulaye Diouf Sarr a assuré les acteurs du tourisme et du transport aérien de la Casamance que toutes ces questions seront abordées vendredi lors d’une réunion convoquée par le Premier ministre pour aborder des mesures d’urgence pour la relance du secteur touristique.

La piste de l’aéroport de Ziguinchor sera aux normes internationales avec les travaux d’extension de 500 m sur la longueur et 150 m de largeur de part et d’autre, pour faciliter l’atterrissage des avions gros-porteurs’’, a dit le ministre, après avoir visité le site aéroportuaire.

Il fait savoir qu’une mise à niveau du traitement administratif des opérations aéroportuaires devra être faite pour que l’aéroport international de Ziguinchor soit attractif au bonheur des populations et des acteurs économiques.

 »Des impacts sociaux seront intégrés au projet pour répondre aux préoccupations qui seront impactés par l’extension de l’aéroport de Ziguinchor », a assuré Abdoulaye Diouf Sarr.

Les participants aux concertations sur un programme de développement du secteur ont préconisé d’autres mesures d’urgence dans le domaine du transport aérien comme la simplification des opérations de délivrance du visa biométrique ou la suspension de la mesure.

Ils ont aussi retenu de rendre fonctionnelle la cuve à kérosène de l’aéroport du Cap-Skirring, tout en préconisant d’autres mesures destinées à promouvoir la destination Casamance.

A cet effet, Abdoulaye Diouf Sarr leur a suggéré de mettre en place un comité de suivi destiné à mettre en œuvre les recommandations issues des concertations sur un programme de développement du secteur touristique en Casamance.

M. Sarr a rappelé que le groupe de travail pour la relance du tourisme et la gestion des crises mis en place par son département a dans ses recommandations retenu 17 mesures parmi lesquelles la nécessité d’organiser des assises sur le secteur.

Les assises sur le tourisme se tiendront à la fin de la tournée de la tutelle dans les six pôles touristiques du Sénégal, signale un communiqué transmis à l’APS.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :