Les entreprises françaises perdent du terrain en Afrique

Sauf autorisation préalable, la reprise totale ou partielle d'un article sur ce site est formellement interdite.

= 296

Le commerce extérieur français n’a pas le moral. Illustration en Afrique, où les parts de marché à l’exportation de la France ont diminuées de moitié depuis l’an 2000.

Même si la balance avec l’Afrique reste excédentaire, les entreprises françaises perdent du terrain par rapport à la concurrence chinoise et plus étonnamment… allemande.

C’est un symbole qui en dit long. Pour la première fois, l’Allemagne a ravi à la France la place de premier fournisseur européen à l’Afrique. Jamais auparavant Berlin n’avait supplanté Paris sur le continent.

Il faut y voir, selon les experts de la Coface, l’assureur crédit des entreprises françaises qui exportent, les effets de l’offensive économique allemande vis-à-vis de l’Afrique.

Mais il faut y voir surtout une perte d’influence française sur des marchés qu’elle dominait traditionnellement.

Les parts de marché à l’exportation de la France ont diminué de moitié depuis l’an 2000 en Afrique. Comparativement, la Chine s’envole avec une part de marché atteignant 18 %.

La France est aussi concurrencée par des pays comme l’Ukraine et la Russie, notamment sur les exportations de blé. … suite de l’article sur RFI

Laisser un commentaire