L’un des tueurs de Mariama Sagna arrêté en moins de 24 h : Et celui de Fallou Sène toujours rien?

= 7377

Deux charretiers seraient les présumés assassins de Mariama Sarr, militante du parti Pastef tué le samedi 7 octobre à son domicile.

L’un a été arrêté tandis que l’autre meurtrier est toujours en cavale.

En un temps record, ces meurtriers ont été identifiés mais concernant l’affaire Fallou Sène, l’on parle toujours du temps de la justice.

Un vrai paradoxe.

Parfois, les Sénégalais ont du mal à comprendre  ce que l’on appelle souvent dans le jargon du Temple de Thémis, le temps de la Justice.

Le temps de la Justice est-elle bien définie pour être mesuré dans le temps et dans l’espace !

En tous les cas, en moins de 24 heures, la justice Sénégalaise est parvenue à identifier les charretiers qui seraient les présumés assassins de Mariama Sarr dont l’un a été arrêté.

Le contexte politique  en pleine ébullition  expliquerait cette diligence du Temple de Thémis qui  était obligé de parer au plus pressé pour élucider ce meurtre.

La présidentielle approche, le landerneau politique national est à fleur de peau et les ténors politiques se regardent en chiens de faïence.

Ce qui fait que le meurtre de cette militante du Pastef est presque  mitoyen à l’huile jeté sur le feu d’un contexte préélectoral surchauffé.

La Justice ne pouvait que vider ce dossier le plus vite possible. Mais elle fait face au meurtrier de Fallou Sène qui vaque à ses occupations.

Un meurtre dont  les éléments de l’enquête ont bien identifié le présumé meurtrier.

Seulement le prétexte aura été de taille car à chaque fois  que les étudiants interpellent les autorités  pour que justice soit faite sur la mort de leur camarade étudiant, on leur oppose trivialement la notion de temps de la Justice.

Un paradoxe qu’il sera très difficile aux Sénégalais de comprendre si tel  est que tous les citoyens sont égaux devant la loi.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :