Meurtre de Malick Habib Fall à Abidjan : la victime n’est pas Sénégalais

= 1517

meurtre« Je voudrais attirer l’attention de tous ceux qui ont diffusé l’information concerne « l’assassinat d’un sénégalais en Côte d’Ivoire » qu’après toutes les vérifications faites, nous avons pu établir que la personne décédée n’est pas de nationalité sénégalaise et n’est pas de parents sénégalais ». Ce message du Secrétaire d’Etat aux Sénégalais de l’Extérieur, Souleymane Jules Diop, change l’appréciation des choses dans cette affaire dont a parlé la presse sénégalaise. Seneweb est en mesure de vous confirmer que Fall n’est pas de nationalité sénégalaise et vous donner l’exact déroulement des faits, dans la nuit du 24 au 25 décembre 2014.

Selon des informations que nous tenons de l’Ambassadeur sénégalais à Abidjan, son Excellence Abdou Lahat Sourang, et du Consul Abdou Karim Basse, ce meurtre est une affaire ivoiro-ivoirienne. « Après vérification des informations relatives à la procédure en cours il est mentionné que la victime est de nationalité ivoirienne et non sénégalaise », précisent nos sources. Qui, au préalable, « dans le cadre de l’assistance consulaire réservée aux ressortissants sénégalais se sont rendus au service de cardiologie du CHU de Treichville où la mort du sieur Fall a été confirmée avant de se rendre au commissariat du 8ème arrondissement qui a procédé à l’ouverture de l’enquête.
 Le chef de service dudit commissariat a confirmé que le jeune ivoirien âgé de 32 ans a été atteint à bout portant au bas ventre par une balle tirée d’un fusil de calibre 12 ». La qualité de l’auteur, un magistrat, a fait que le dossier soit confié à la Direction de la Police criminelle qui a auditionné les témoins. Sans compter que la victime ne figure sur aucun registre de l’Ambassade en tant que Sénégalais résidant en Côte d’Ivoire. Il est précisé que Fall est né d’un père sénégalais, un ancien banquier, mais a choisi la nationalité ivoirienne de sa mère, issue du peuple adioukrou. Pour rappel, Malick Habib Fall faisait partie d’un groupe de jeunes ayant eu maille à partir avec un magistrat devant son domicile et, ce dernier a ouvert le feu sur lui.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *