Ndeye Coumba Diop sous escorte policière…contre la pression familiale en faveur du retrait de la plainte

= 417

L’affaire de la dame battue à Touba par son mari pour une affaire de moustiquaire est en train de prendre une autre tournure.

En effet, Ndeye Coumba Diop est en ce moment en train de subir des pressions de la part de sa propre famille qui ne veut pas de la plainte déposée contre son conjoint.

Le retrait de cette plainte c’est ce que veut sa famille.

Après  les coups et blessures infligés et la plainte qu’elle a déposée de Ndeye Coumba Diop fait l’objet d’une forte pression familiale.

Une situation que décrit son avocat Me Abdoulaye Babou qui condamne fermement cette pression de la famille de sa cliente.

« Cette pression ça peut même aller jusqu’à des pressions physiques. je rappelle d’abord que lorsque son mari l’a battu à 3 heures du matin, elle était expulsée de la maison en sang et presque démunie et mieux le mari a confisqué le numéro de son téléphone portable.

Et c’est hier que des bonnes volontés ont cherché un nouveau numéro pour Ndeye Comba Diop », s’indigne son avocat.

A l’avocat de poursuivre son réquisitoire : « Et ce n’est pas terminé nous venons d’apprendre qu’une partie de la famille qui n’était pas d’accord pour quelle porte plainte a décidé de lui faire sa fête et sans doute pour exercer sa pression. »

Conscient du danger que guette le justiciable Ndeye Coumba  Diop,  le haut commandant de la gendarmerie a pris des décisions idoines que Me Abdoulaye Babou salue dans la mesure où des instructions ont été données. «

Aujourd’hui il y a des hommes de la gendarmerie en civil qui  protègent  discrètement ma cliente qui,  rappelons que a été obligée de quitter son domicile conjugale.

Et c’est vraiment regrettable après avoir vécue toutes ces atrocités, sa famille débarque pour le  contraindre  physiquement pour retirer sa plainte. »

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :