});

*Origine et Sens de la Célébration du Magal dans les Écrits de Serigne Moussa Ka.*

= 26268
  1. *Origine et Sens de la Célébration du Magal dans les Écrits de Serigne Moussa Ka.

La Célébration du Grand Magal de Touba est un évènement phare de la communauté mouride en cela qu’elle marque le départ en exil de Cheikh Ahmadou Bamba, fondateur du mouridisme. Ce dernier,déporté, exilé puis mis sous résidence surveillée, recommanda à tous ses disciples de se joindre à Lui pour rendre grâce au Tout Puissant en raison des bienfaits et privilèges éternels qu’IL Lui a octroyés durant son périple.
Il dit :
« Celui que mon bonheur rejouirait, où qu’il se trouve, devra tout mettre en œuvre le Jour du 18 Safar pour rendre grâce à DIEU, car mes actions de grâce seule ne pourraient suffire pour témoigner ma reconnaissance au SEIGNEUR ».
Ainsi, Cheikh Moussa Ka dit Njamme, auteur parmi les plus connus des poètes Mourides appelés communément « wolofalkat », disciple et panégyriste du Cheikh, explique dans ses écrits la genèse et la signification profonde de cet évènement religieux de dimension mondiale.

Origine du Magal:

Pour mieux cerner ce thème, nous allons étudier « l’intertextualité》 des textes de Serigne Moussa Ka et ceux du Cheikh, de ses dires à propos du Magal.
Ma Waxla Màggal ga yayoo miiraasu
Ba desewoo dara ni_kuy faraasu
Mooy bis ba Bàmba xëyé Mbàkke Baari
Tàbbi ci géej li xidmatil Muxtaari

Traduction :
Laisse-moi te dire : Le Magal mérite de vendre tous ses biens
Comme un sans-le-sou en quête d’une obole
C’est ce jour que Bamba a quitté Mbacké Bari
Et s’est jeté en mer pour la face du Prophète SAW.
Dès le premier vers, Moussa Ka montre comment doit-on célébrer le Magal sur le plan financier. Il utilise le terme « miiraasu » (dépenser tous ses sous), relié avec la comparaison « Ba desewoo dara ni_ kuy faraasu » (Comme un sans-le-sou en quête d’une obole).
Parlant de l’origine de la Célébration du Magal, Njamme emprunte le célèbre vers du Cheikh qu’il traduit en ajami selon les termes suivants, d’où l’intertextualité.
Mooy bis ba Bàmba xëyé Mbàkke Baari
Tàbbi ci géej li xidmatil Muxtaari
Traduction :
C’est le jour où Bamba a quitté Mbacké Baari
Et s’est jeté en mer pour la face du Prophète SAW
Lisons maintenant les propos de Serigne Touba que Mussa Ka a repris en haut!
« J’ai quitté Mbacké Baari un samedi 18 ème Jour du mois de SAFAR pour aller servir le Prophète
(psl) ».

BAMBA MBAYE, Enseignant en service à l’IEF de Birkelane, Titulaire d’une Licence en Langue et
Civilisations Hispanique à L’UGB de Saint-Louis , Titulaire d’un diplôme de formation dans les métiers de l’animation radio, de la présentation télé et de l’écriture journalistique, Journaliste –Présentateur et Conseiller en Communication
bambambaye883@gmail.com

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :