});

Présidentielle 2019 : Karim Wade out, Khalifa Sall presque…vers une redistribution des cartes ?

= 574

La Présidentielle de 2019 est bien partie pour se dérouler sans Karim Wade et Khalifa Sall. Ces deux candidats respectifs du Parti démocratique sénégalais (Pds) et du Parti socialiste des valeurs ont vu leurs démêlées avec la justice les éloigner de ces échéances.

Mais, si pour le premier la partie semble perdue, le second a encore une manche à jouer même s’il n’a pas toutes les cartes en main. 

A moins d’une situation extraordinaire, Karim Wade ne sera pas de la partie en 2019.

Si l’on se réfère à «l’incompétence» de la Cour suprême à se prononcer sur la décision de la Direction générale des élections (Dge) de ne pas accepter l’inscription de Karim Wade sur le fichier électoral, le candidat du Parti démocratique sénégalais (Pds) ne défendra pas les couleurs de son parti.

La Cour suprême qui a rendu son verdict hier jeudi, s’est déclarée incompétente pour se prononcer sur l’affaire, ôtant du coup toute possibilité à Wade-fils d’espérer faire face à Macky Sall, lors de l’échéance du 24 février 2019.

Et, même si les principaux lieutenants de Me Abdoulaye Wade, Oumar Sarr, Me Madické Niang…continuent de marteler qu’ils ne présenteront aucun autre candidat hormis Karim Wade, les carottes semblent cuites pour le leader de la «Génération du concret », lequel voit sa dernière cartouche manquer sa cible.

Pendant ce temps, le maire de Dakar Khalifa Sall prend le même chemin que son «frère opposant».

En effet, le recours en appel qu’il a introduit ne lui a pas permis de recouvrer une liberté, même provisoire, tandis que l’amende qui pesait sur sa tête a été corsée. De 5 millions de francs Cfa, elle est passée à 1,830 milliards de francs Cfa.

Cependant, le porte-étendard du «Parti socialiste des valeurs» est pour le moment mieux loti que l’ancien ministre du «Ciel et de la terre» car lui, a une dernière manche à jouer avec la décision de ses conseils de se pourvoir en cassation.

La situation de ces deux adversaires de Macky Sall met en orbite ce dernier, puisque face à lui, il n’a plus que les Idrissa Seck, Ousmane Sonko, entre autres.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :