Sahel: près de 500 migrants sauvés de trafics par une opération d’Interpol

Sauf autorisation préalable, la reprise totale ou partielle d'un article sur ce site est formellement interdite.

= 137

Près de 500 migrants, dont la moitié mineurs, ont été sauvés par une opération d’Interpol. L’organisation internationale de police criminelle l’a annoncé jeudi 23 novembre par communiqué. L’opération « Epervier » a été menée simultanément dans cinq pays d’Afrique de l’Ouest.

Tchad, Mali, Mauritanie, Niger et Sénégal… C’est à travers tout le Sahel qu’Interpol a mené son opération entre le 6 et le 10 novembre. Au total, 40 trafiquants ont été arrêtés. Ils seront poursuivis pour « traite des êtres humains, travail forcé et exploitation d’enfants ».

Mendicité, prostitution, travaux forcés… La liste des activités imposées à leurs victimes est longue. Interpol n’a néanmoins pas communiqué sur les nationalités de ces trafiquants ni sur les juridictions devant lesquelles ils devraient comparaître. … suite de l’article sur RFI

Commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *