Séisme en vue dans la Gendarmerie : le Général Cheikh Sène promet de sévères sanctions aux…

= 1644

Le Général Cheikh Sène a confirmé le jeudi 12 décembre, les accusations portées contre certaines brigades de gendarmerie qui disposeraient de caisse illégale, promettant dans la même veine de sévères sanctions contre les fautifs.

En visite à la Foire, le Haut Commandant de la gendarmerie lave cependant cette institution à grande eau en soutenant que celle-ci est l’une des administrations les plus rigoureuses en matière de lutte contre la corruption. 

«L’action de la gendarmerie s’adosse sur un respect rigoureux des lois et règlements et aussi sur un respect de l’orthodoxie militaire.

C’est vrai, il a été décelé au sein de 3 brigades de gendarmerie, sur 120 brigades et postes que compte l’institution, des indices graves indiquant l’existence de pratiques illicites », a déclaré le Général Cheikh Sène, Haut Commandant de la gendarmerie qui revenait sur les cas de caisses illégales dans certaines brigades qui défraient la chronique. 

Sur sa lancée, le Directeur de la Justice militaire qui était en visite jeudi 12 décembre à la Foire de Dakar, annonce : «Ces actes constituent des fautes graves, inacceptables qui seront circonstanciés et sévèrement sanctionnés».

Avant de poursuivre : «Ce que je voudrai souligner avec force, c’est que la corruption n’est ni organisée, ni généralisée au sein de la gendarmerie nationale.

C’est l’une des administrations publiques qui sanctionne le plus ces formes de déviances et qui les sanctionne très sévèrement.» 

Et, informe-t-il, «pour prévenir de tels comportements, des mesures hardies ont été prises par le commandement.

C’est le cas de la création de peloton de surveillances routière qui est mis à la disposition de l’Inspecteur interne de la gendarmerie.

C’est également une meilleure optimisation du temps de présence de nos gendarmes sur les axes routiers… »

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :