Me Seydou Diagne à Cheikh Tidiane Ndiaye: « Ce témoin travaille pour la Cour. Il est payé pour charger mon client »

= 350

Hier, s’est poursuivie la confrontation entre Mansour Gaye et Cheikh Tidiane Ndiaye. L’audition s’est terminée en joute entre Me Seydou Diagne et l’ex-directeur d’AN Média. A la suite d’une question de l’avocat, l’ex-DG a confié qu’il n’avait pas lu l’intégralité des réponses qu’il avait données au juge d’instruction, lors de son audition.

Suffisant pour que l’avocat de Karim Wade vole dans ses plumes. «Cheikh Tidiane Ndiaye ne cesse de faire des déclarations mensongères, les mêmes déclarations à charge qu’il avait faites devant le juge d’instruction », a fustigé Me Diagne. Avant d’ajouter : « C’est la commission d’instruction qui l’a nommé administrateur provisoire d’AN Media. »

Intervint alors Henri Grégoire Diop. « Un juge d’instruction n’a pas à communiquer un arrêt de renvoi à un témoin », a dit le président, sans pour autant calmer l’avocat. « Ce témoin n’est pas crédible. Il travaille pour la Cour. Il est payé pour charger Karim Wade. Il est rémunéré et à chaque fois que je prendrai la parole, je le dirai», a-t-il renchéri. Le procureur spécial Cheikh Tidiane Mara est intervenu pour dire que la question de Me Diagne était complexe. Il a ensuite invité la Cour à garder la sérénité des débats.

Mais la robe noire ne l’a pas entendu de cette oreille. « Cheikh Tidiane Ndiaye a écrit à la commission d’instruction pour demander à ce qu’on le nomme administrateur provisoire d’AN Média, avec une rémunération de 3 millions par mois. » Ces propos n’ont pas plu au témoin qui n’a pas manqué de répondre. « J’ai demandé cette somme car quand j’étais directeur de ladite société, on me payait 3 500 000 par mois », a-t-il servi comme réponse à l’avocat, avant que le président ne décide de mettre fin aux débats.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :