Suppression du poste de Premier ministre: Le rôle joué par Niasse – l’histoire se répète

= 170

Moustapha Niasse qui a travaillé avec le président Abdou Diouf avant Macky Sall avait joué un rôle important dans la dernière suppression du poste de Premier ministre qui remonte en 1983.

Aujourd’hui, il aurait aussi pesé sur la balance avec le même projet voulu par Macky Sall.

Dans un entretien accordé à un journal de la place, Cheikh Diallo, docteur en science politique a révélé le rôle joué par Moustapha Niasse, lors que le président Diouf a supprimé le poste de Premier ministre.

A l’en croire, Niasse aurait pesé sur la balance pour mettre Macky sur la même voie.

« Aujourd’hui, l’histoire constitutionnelle se répète.

Lors de la suppression du poste de Premier ministre sous Abdou Diouf, Moustapha Niasse y avait joué un rôle fondamental. Là également, il a indubitablement pesé sur la balance couts/avantages », dit-il.

Rappelant les faits qui remontent à 83, le docteur en science politique, a révélé que Moustapha Niasse, alors ministre des Affaires étrangères avait convaincu Diouf en ces termes.

« Monsieur le président, le peuple vous a élu, il vous a même plébiscité.

Senghor avait créé le régime présidentiel déconcentré pour préparer sa succession, mais vous n’êtes pas dans cette dynamique.

Par conséquent, vous n’avez pas besoin de Premier ministre.

Le peuple attend de vous que vous gouverniez directement.

Vous devez être cumulativement chef de l’Etat et chef du gouvernement ».

Et le président Diouf se laisse alors convaincre et décide de nommer Niasse lui-même Premier ministre et ministre des Affaires étrangères avec pour unique mission la suppression du poste dudit poste.

Lorsque Moustapha Niasse « teste » l’idée sur le chef du gouvernement, Habib Thiam marque son désaccord et qualifie cette loi constitutionnelle de « césarisme démocratique ».

Je vous renvoie directement à l’ouvrage « Abdou Diouf, mémoires » paru en 2014, précise Cheikh Diallo.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :