});

Tabaski 2016: 750 000 moutons attendus cette année

= 614

La réunion annuelle préparatoire de la fête de Tabaski a été tenue hier dans les locaux du ministère de l’Élevage et des Productions animales. 750 000 têtes de moutons sont attendues cette année sur toute l’étendue du territoire sénégalais dont 268 000 pour la capitale, Dakar.

La fête de la Tabaski, c’est dans moins d’un mois. Du côté des autorités sénégalaises, on met les bouchées doubles pour assurer l’approvisionnement du marché en moutons. Ainsi, le ministre de l’Élevage et des Productions animales, Aminata Mbengue Ndiaye, a présidé hier la réunion annuelle préparatoire de cette fête, en présence de ses collaborateurs. A l’issue de la rencontre, elle a annoncé 750 000 moutons dans le pays dont 268 000 destinés à la région de Dakar. En effet, la ministre annonce qu’un dispositif particulier sera mis en place pour assurer la sécurité. Dans les grandes villes comme dans celles moyennes, mais aussi au niveau des frontières, les forces de la Police et de la gendarmerie seront déployées.

Cheikhou Cissé, secrétaire général du ministère de l’Intérieur et de la Sécurité, ayant pris part à cette réunion, annonce que la sécurité va être renforcée. Selon lui, des instructions ont été données aux différents services pour notifier les dispositions à prendre. ‘’Il n’y a pas de sécurité totale. Il faut la renforcer au niveau de certains points. Les collaborateurs de la police présents, les autorités administratives, les préfets, les gouverneurs ont tous pris l’engagement de renforcer la sécurité à tout point de vue’’, a-t-il déclaré devant ses éléments. De manière générale, ils comptent améliorer la sécurité au niveau intérieur et aux frontières.

Toutefois, M. Cissé a relevé une insuffisance des points de vente. Mais il promet que, par endroits, dès aujourd’hui, le préfet de Dakar Baye Oumou Guèye va se rendre sur le terrain avec ses collaborateurs pour voir de très près les dispositifs à prendre. ‘’Il y a eu des inquiétudes qui ont été soulevées par les éleveurs et sur place, le préfet saura comment s’y prendre’’, rassure-t-il.

Enquête Plus

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :