Tentatives d’instrumentalisation du Mouridisme à des fins politiques : Echec et Mat

Sauf autorisation préalable, la reprise totale ou partielle d'un article sur ce site est formellement interdite.

= 9520

Avec les mises au point faites par le Khalife Général des Murides à travers son Porte parole, les critères d’appartenance à la Confrérie Mouride sont  clarifiés, et la cohésion confrérique,  sauvegardée.

En effet, précise- t –il, qu’il faut être d’abord musulman avant de prétendre être Mouride ;  et être musulman,  c’est de croire au Prophète Muhammed (PSL), à ses indications,  et à sa pratique (la Souna).

Ainsi, il  a rejeté explicitement le fait de  prétendre qu’on est «  Mouride, donc on est musulman ».

 Ces mises au point officielles ont restauré le climat de paix entre les adeptes des différentes confréries.

 Avec ces mises au point, le Khalife Général des Murides a ainsi sauvegardé la cohésion confrérique légendaire de notre pays, qui est une marque de fabrique de l’Islam au Sénégal, qui lui vaut  respect et considération au sein de la «  Ummah  islamique », et dans le monde entier.

Cette clarification était attendue à juste titre, et  elle a été faite aussi, à un moment approprié,  pour stopper certains délires.

Laisser un commentaire