Vidéo : Le FMI confirme les tensions de trésorerie du Sénégal

Sauf autorisation préalable, la reprise totale ou partielle d'un article sur ce site est formellement interdite.

= 143

Des tensions budgétaires guettent le Sénégal si les autorités ne rectifient pas la donne.

C’est le constat fait par le Fonds monétaire international (Fmi) dont le chef de mission pour le Sénégal animait ce mercredi 31 octobre une conférence de presse.

Selon Michel Lazare, le Sénégal pourrait faire les frais de la baisse de ses recettes notées en septembre et un manque à gagner de l’ordre de 115 milliards de francs Cfa d’ici la fin de l’année.

Le Sénégal va enregistrer moins de recettes que prévu. C’est l’avis du chef de mission du FMI au Sénégal qui a donné les raisons de cette situation lors d’une conférence de presse qu’il a tenue ce mercredi 31 octobre.

«Ce 2018, ce que nous constatons c’est que les recettes qui ont été constatées jusqu’en fin septembre sont sensiblement inférieures à ce qui était attendu dans la Loi de finance rectificative qui a été approuvé cet été par le parlement», a déclaré Michel Lazare.

Selon lui, les estimations font état d’un manque à gagner sur les trois (3) derniers mois de l’ordre de 100 milliards de francs Cfa. Ce qui lui fait dire que le gouvernement doit impérativement resserrer les dépenses et exécuter de façon très serrée le budget pendant les 3 derniers mois de l’année. Avant d’ajouter : «Nous estimons que le manque à gagner en fin décembre sera de 115 milliards de francs Cfa».

Cette situation est due à la baisse notée des rentrées venant de la vente des produits pétroliers, mais aussi, des mesures que le gouvernement avait prises dans le cadre de la Lfr approuvée par le gouvernement et qui n’ont pas produit l’effet escompter. «Ça pèse sur les rentrées fiscales».

Laisser un commentaire