Viols sur mineur d’un supposé maître coranique : les religieux de Diourbel exigent des excuses publiques de…

Sauf autorisation préalable, la reprise totale ou partielle d'un article sur ce site est formellement interdite.

= 2333

L’affaire du marabout qui aurait violé cinq (5) garçons polluent l’atmosphère à Diourbel.

En effet, le Collectif des maîtres-coraniques, très remonté contre le journal qui a publié ces faits, est monté au créneau ce lundi, pour apporter leur part de vérité sur cette affaire.

Le Collectif des maîtres-coraniques de Diourbel a vivement protesté contre le journal qui a fait état de viols sur 5 garçon, perpétrés par un individu considéré par cette même presse comme étant un des leurs. Ce que ces enseignants du Livre Saint ont contesté.

Selon Serigne Bassirou Dieng, président dudit collectif, le sieur en question n’a enseigné qu’une seule fois et ne jouirait pas de ses facultés mentales. Car, a-t-il fait savoir, ses parents lui avaient même interdit de garder des enfants du fait des troubles psychiques dont il était victime.

Mais, ces accusations ne sont pas nouvelles, martèlent les membres du Collectif. En effet, déplorent-ils, c’est la seconde fois que les maîtres-coraniques ont été indexés à tort. Ils exigent par ailleurs des excuses publiques de la part des journalistes qui ont diffusé cette information qu’ils qualifient d’insensée.

 

Laisser un commentaire