Yaye Fatou Diagne appelle à la valorisation des potentialités économiques des collectivités locales

= 629

Les territoires regorgent de potentiels économiques «insuffisamment exploités». C’est cela la conviction de Mme Yaye Fatou Diagne. Cette dernière, maire de Ngathie Naoudé, commune située dans le département de Guinguinéo, région de Kaolack a ainsi souligné l’urgence et la nécessité de valoriser ces potentialités.

«Il faut valoriser nos potentialités économiques insuffisamment exploités. Parce que ce sont des facteurs déterminants dans la compétitivité’ de l’entreprise et de l’économie», a dit l’édile qui pense que cela demande juste la mobilisation de tous les acteurs concernés.

Lesquels sont composés, entre autres, des secteurs privé et public, des collectivités locales, de la société civile, des populations, des entreprises et bien entendu de l’Etat.

Yaye Fatou Diagne Mboup, qui présidait un atelier de renforcement de capacité la semaine dernière organisé par le Cercle des communicants en décentralisation (2cd) en collaboration avec le Bureau international du travail (Bit), a rappelé que «les Collectivités locales sont des facteurs déterminants dans la compétitivité de l’entreprise et de l’économie».

Lors de cette rencontre dont le thème portait sur la «Rse (Responsabilité sociétale d’entreprise) et développement local», le maire de Ngathie Naoudé a incité les entreprises à s’orienter vers la recherche du développement local. C’est l’objectif de 2cd sur la Rse.

Les acteurs reconnaissent que toute entreprise a des objectifs bien précis. Et souvent, ce sont des raisons économiques qui définissent son orientation. Mais, notent-ils, ces contraintes économiques ne dédouanent pas, cependant, l’entreprise de ses responsabilités sociales.

Elle a l’obligation de mettre en œuvre un programme qui, entre autres, prône «la bonne gouvernance», respecte «les droits de l’homme», assure «une sécurité» aux travailleurs, protège l’environnement, répond surtout ‘aux besoins des populations». Pour amener les entreprises à respecter ces normes, un séminaire de renforcement des capacités sur le RSE, s’est tenu la semaine dernière dans un hôtel de la place.

«L’entreprise ne doit plus se préoccuper seulement des bénéfices financiers pour les actionnaires, mais elle doit aussi être un des vecteurs dans le cycle de création de richesses et de redistribution des richesses dans les territoires. Elle se retrouve ainsi, au devant de la scène.

Et de ce fait, l’entreprise est interprétée par tout le monde. D’où l’importance de bien sérier et définir la Responsabilité sociale de l’entreprise qui ne peut bien se faire que dans un processus de dialogue impliquant les différents acteurs à la base», dit-elle.

Cependant, pour réaliser ce projet, les organisateurs de ce séminaire estiment qu’il faut donner aux entreprises un nouveau profil qui implique les consommateurs et permet un développement local de nos économies. Ce qui pousse Mme le maire à insister sur le dialogue entre les collectivités locales et les entreprises pour parvenir à ce développement local inclusif.

Auteur: Youssouf Mine – Seneweb.com

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :