});












Mamour Cissé décline  : AU SUIVANT ! – Aliou Sow et Lamine Keïta en salle d’attente

= 1035

Le leader du Psd/Jant bi a décliné son mandat, après la démission de Ousmane Ngom de son poste de député.

Aliou Sow devrait suivre, mais rien n’est moins sûr puisqu’il n’est plus au Pds. S’il y renonce, à son tour, c’est Mamadou Lamine Keïta qui prendra le poste. Un des Réformateurs du Pds dirigés par Modou Diagne Fada.

C’est une situation inédite.

Mamour Cissé, qui devrait prendre la place de Ousmane Ngom démissionnaire de son poste de député, n’en veut pas. Interrogé par Rfm hier, le leader du Psd/Jant bi dit : «Je suis au regret de dire à mes militants et sympathisants que je ne vais pas siéger à l’Assemblée nationale.»

Il l’explique par des raisons d’«éthique», «morale» et de «cohérence».

«Il se trouve que je fais partie de la liste du Pds moins par conviction que parce que je devais accompagner le Président Abdoulaye Wade qui sortait d’une épreuve extrêmement difficile.

Donc, en toute bonne foi, dès l’instant qu’aujourd’hui nous avons des divergences de points de vue, je pense que c’est logique de donner ce mandat-là à un Pds pure souche», ajoute cet ancien député, dernier directeur de cabinet du Président Wade et son directeur de campagne au second tour de la Présidentielle de 2012.

Mais alors, c’est Aliou Sow qui devrait, selon la liste proportionnelle du Pds, siéger à la place de Ousmane Ngom.

Sauf que l’ancien ministre des Collectivités locales aussi a quitté Wade et Cie et lancé son propre parti politique, le Mpd/­Liggey.

Déclinera-t-il le poste comme Mamour Cissé au nom de «l’éthique» et de la «morale» politiques ?

Où aura-t-il la nostalgie des ambiances parlementaires en tant qu’ancien député ?

Le Quotidien a tenté de le joindre toute la journée d’hier sans succès.
Mais dans tous les cas, si Aliou Sow non plus n’en veut pas, c’est Mamadou Lamine Keïta qui le suit sur la liste. Un responsable libéral mais du courant des Réformateurs ou des frondeurs du Pds, dirigé par Modou Diagne Fada.

Le maire de Bignona fera-t-il valoir l’argument de quelqu’un qui est encore membre de ce parti pour être pour la première fois député, même s’il a été ministre ?

Le cas échéant, il renforcerait sans doute le groupe des Libéraux et démocrates reconnu par le Bureau de l’Assemblée et non le camp de Aïda Mbodj, Oumar Sarr et autres.

S’il est vrai que Keïta ne serait en lice que si Aliou Sow renonce à ce mandat, il convient de poursuivre la liste des potentiels remplaçants. Ainsi, c’est Bara Gaye qui se positionnera après un éventuel refus de Keïta.

Ça ne devrait pas être une surprise que le maire de Yeumbeul Nord accepte, en tant que membre du Pds et karimiste.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *