});












50 mille cartes d’égalité des chances en 2017: La grande équation d’une politique

= 805

Actuellement, 8000 cartes d’égalité des chances sont imprimées pour les personnes vivant avec un handicap, alors que l’objectif fixé est d’obtenir 50 mille en 2017. Une situation qui cause des craintes sur la réalisation de l’objectif fixé d’une politique.

Lancée depuis le 30 avril 2015, la carte d’égalité des chances se fait désirer par les ayants droit. Actuellement, seules 8 206 cartes sont imprimées, alors que l’objectif du président de la République est d’atteindre 50 000 cartes en 2017. Cette lenteur dans la production et la distribution des cartes soulève des doutes chez les populations vivant avec un handicap sur la réalisation des objectifs visés. En conférence de presse hier, en prélude à la semaine nationale des personnes handicapées prévue du 30 janvier au 5 février, le président de la fédération des associations de personnes vivant avec un handicap a émis le souhait de mettre en œuvre un programme pour gérer cela.

Selon Yatma Fall, ce programme pourra être doté des moyens logistiques, financiers et du personnel dont il a besoin. Selon ses explications, pour avoir la carte, il faut d’abord disposer de pièces d’état-civil. Or dans certaines zones, surtout en milieu rural, il est très difficile même pour les personnes non handicapées d’avoir des pièces d’état-civil, à fortiori les personnes handicapées. ‘’L’intérêt est que ce programme permettra de développer des stratégies d’alerte, dans les villages les plus reculés, de trouver les personnes handicapées, les accompagner pour qu’elles puissent avoir leurs pièces d’identité et pouvoir s’inscrire dans les commissions d’inscription pour la carte d’égalité des chances. Tout cela ne peut pas être fait avec les moyens de l’Action sociale. Ce n’est pas possible. C’est ce qui fait que nous craignons que l’objectif de 50 000 cartes ne soit pas atteint, en fin 2017.’’

Son association veut profiter de la célébration de la Semaine nationale pour faire un plaidoyer et attirer l’attention des autorités sur ce problème. ‘’La carte d’égalité des chances est une obligation légale. Elle est instituée par la loi d’égalité des chances. Il faut mettre une stratégie en place pour que l’objectif du gouvernement soit atteint’’, dit-il.

‘’On attend environ 23 mille inscriptions pour 2016’’

‘’Présentement, il y a 8 206 cartes imprimées. Mais le ministre de la Santé a instruit un plan d’accélération sur la carte. On a commencé la distribution. On est dans la deuxième phase. On attend environ 23 000 inscriptions pour 2016’’, renseigne le Directeur de la promotion et de la protection des personnes handicapées Mamadou Lamine Faty, selon qui, dans le rapport provisoire, il y a 9 000 inscrits dans les régions.

Sur un tout autre plan, Yatma Fall a souligné la nécessité de mettre en œuvre la loi d’Orientation sociale, adoptée depuis juillet 2010. Car, dit-il, il reste des dispositions importantes à prendre. La première, c’est le Fonds d’Appui aux personnes handicapées. ‘’Ce Fonds permet d’accompagner les personnes handicapées. Ceux qui s’adonnent à la mendicité vont arrêter et mener des activités génératrices de revenus. Il doit permettre à certains jeunes handicapés d’être formés. Nous devons mettre l’accent sur les stratégies qui permettront rapidement d’avoir le décret instituant le Fonds’’, a souhaité M. Fall.

La deuxième disposition urgente, selon lui, c’est le Haut Conseil à l’égalité des chances des personnes handicapées. ‘’Depuis plus de 20 ans, les organisations ont toujours demandé un ministère des personnes, à défaut d’un secrétariat d’Etat, d’un commissariat, d’une délégation. Finalement, la loi a opté pour une Haute Autorité qui s’appellera le Haut Conseil à l’égalité des chances des personnes handicapées. Ce, pour gérer le caractère transversal des problèmes des handicapés. Parce que le handicap, c’est des problèmes de santé, d’éducation, de formation, d’habitat, de transport. Tous ces secteurs sont gérés par des ministères différents’’, a-t-il souligné.

Enquête Plus

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *