});












Abdoulaye Diouf, expert judiciaire à la cour !

= 1394

«Le véritable bénéficiaire économique de la société Abs Sa, c’est Abs coorporate»
Administrateur provisoire de Abs Sa, Abdoulaye Diouf – qui a restitué, hier, son rapport d’audit devant la Cour de répression de l’enrichissement illicite (Crei) – a mis à nu la nébuleuse entre Abs Sa et Abs coorporate.

Les révélations des témoins à charge continuent d’accabler Karim Wade. Hier, devant le président de la Cour, l’expert-judiciaire, Abdoulaye Diouf, a déclaré : «Le véritable bénéficiaire économique de la société Abs Sa, c’est Abs coorporate. Voilà une société qui n’a fourni aucune prestation dans Abs Sa, mais qui a reçu, de 2003 à 2011, un virement bancaire via la Sgbs, d’un montant cumulé de 1,447 milliard de F Cfa».
Et de renseigner que le cumul des résultats de la société, de 2003 à 2011, s’élèvent à 527,835 millions de F Cfa.

1,447 milliard de francs Cfa viré par Abs Sa dans le compte de Abs coorporate
Dans les explications du témoin, devant la barre, il ressort que Abs Coorporate a plus bénéficié des activités de Abs Sa. Aucun rapport d’Assemblée générale ni de distribution de dividendes. «On n’a trouvé aucun document de la société. Il a fallu restaurer la mémoire de l’ordinateur de service. Les pièces et les talons chéquiers, on ne les a pas trouvés. Il n’y a même pas d’état financier. C’est vraiment impossible», a-t-il asséné.
«Il y a eu une manipulation comptable. Les résultats ne reflètent pas l’activité de la société. Une augmentation de capital à hauteur de 250 millions de francs Cfa virés en espèces, si ce n’est pas suspect, je ne vois pas ce qui est suspect», a renchéri l’administrateur provisoire de Abs Sa.

«250 millions de F Cfa virés en espèces, si ce n’est pas suspect, je ne vois pas ce qui est suspect»
A l’en croire, «Abs Sa transférait de l’argent dans le compte de Abs coorporate sise aux îles britanniques. Entre 2002 et 2013, des centaines de millions ont été versés. Aucun des rapports n’était signé. Les remarques n’étaient plus fiables. Tous les rapports que nous a donnés le commissaire au compte, Omar Samb, n’étaient plus fiables».
Le rapport souligne que 6 millions de F Cfa ont été payés mensuellement à la société Sonat, alors que cette société n’a jamais réclamé ces 6 millions. «269,737 millions de F Cfa ont été retirés par une personne physique répondant au nom de Mballo Thiam. Ces montants n’étaient pas justifiés. Il y avait des anomalies sur les états financiers», a indiqué Abdoulaye Diouf.

«Je ne changerai pas de méthode, je continuerai à garder des espèces chez moi»
Il faut souligner que l’ancien directeur de Abs Sa n’a pas mis du temps pour rejeter en bloc le rapport établi par l’administrateur provisoire. «Où est l’enrichissement illicite dans tout ça ? Où est Karim Wade dans la création de ma société ? Je suis malade, et je risque de me retrouver sur une chaise roulante. Qu’on arrête. C’est faux ce qu’il dit dans son rapport», a fulminé Alioune Samba Diassé.
Et de souligner : «Si vous n’êtes pas en mesure d’être au courant d’un certain nombre de choses, mieux vaut qu’on se rabatte sur la Commission d’instruction. Je peux dire, devant tout le monde, que Abs Sa est en bas. Tout ce que j’ai fait moi, je l’assume. Je ne changerai pas de méthode, je continuerai à garder des espèces chez moi».
L’ancien directeur de Abs Sa a persisté qu’il y a eu bel et bien un Conseil d’administration qu’il a tenu avec son épouse et son fils qui sont actionnaires et administrateurs dans la société Abs Sa.
Mais, l’expert-comptable de revenir à la charge :  «Si on regarde toutes les factures de la boîte, on verra du n’importe quoi. Parce que les entêtes et les bas de pages ne sont pas les mêmes. Le contrat d’exclusivité n’a jamais été transféré. On commande toujours des pièces au nom de Abs Sa».

Karamba NDIAYE

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.