});












Accord de Paris sur le climat accepté

= 969

« L’accord de Paris pour le climat est accepté », c’est en ces termes que s’est exprimé le président de la COP 21, Laurent Fabius à la fin des négociations qui, pendant deux semaines ont réuni l’ensemble des pays de la planète dans la capitale française.

C’est une ovation nourrie qui a accompagné le geste du Ministre français lorsqu’il frappa à la tribune son petit marteau de bois de couleur verte pour acter l’accord trouvé.  «C’est un petit marteau, mais je pense qu’il peut faire de grandes choses!» avait-il d’ailleurs ironisé peu de temps avant.

L’accord tien dans un texte de 29 articles sur 31 pages traduit dans les 6 langues de l’ONU.

Laurent Fabius a annoncé un accord « différencié, juste, durable, dynamique et juridiquement contraignant ». De plus: la reconnaissance des pertes et dommages, avec un mécanisme adapté, la révision tous les 5 ans, et toujours à la hausse, des engagements nationaux de réduction des émissions de gaz à effet de serre figure dans le document.

Par ailleurs, l’engagement à trouver 100 milliards de dollars par an d’ici 2020 au profit des pays en développement, somme plancher, avec un nouvel objectif plus élevé défini au plus tard en 2025, font partis de l’accord de Paris.

Cela n’a pas était facile ! L’enthousiasme à l’ouverture du sommet à fait place à un pessimisme manifeste. Plus les jours passés et plus un accord devenait utopique. Il a même fallu que les Présidents américains et chinois se s’entretiennent  au téléphone pour arrondir les angles.

Oui, les négociations ont été rudes note Libération. Dés le début de la journée de Samedi, les participants ont montré beaucoup de détermination pour qu’un accord puisse être signé. Pour les africains, l’accord sera imparfait, mais le monde sera pire sans.  Le ministre de l’Environnement indien, Prakash Javadekar, a cette phrase très forte: «Nous devons travailler pour un monde que nous ne verrons pas.»

Finalement, après deux semaines d’échanges, 100 Chefs d’Etat à son ouverture, prés de 1900 délégués , le plus grand rassemblement après les Assemblées Générales des Nations Unies, s’est conclu samedi vers 22 heures par un accord historique. Le marteau de bois du Président de la COP21 a fait de grandes choses.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *