});












ACHILLE NIANG : LE DESSAROI DES VAUTOURS QUI RODENT AUTOUR DES MÉDIAS.

= 810

J’ai longtemps hésité entre répondre par un silence méprisant ou les ignorer royalement.Car comme disait l’autre: « la bave du crapaud ne pourra jamais salir la blancheur de la colombe »Mais puisque le plumitif que je suis est incapable  de rester sans réactions devant tant de mauvaise foi et d’ingratitude je me suis résolu non pas à les répondre mais à apporter quelques précisions à nos nombreux auditeurs.Depuis quelques  temps des soi -disant responsables s’égosillent pour pleurnicher sur le sort que leur réserve Wal Fadjri.

Cette radio qui leur a ouvert ses portes au moment où ils étaient chassés ailleurs comme des malpropres est aujourd’hui devenue leur cible.Ils savent bien qu’ils ne peuvent pas vivre sans Walf qui les a fabriqués de toutes pièces et maintenu sous perfusion médiatique.Aujourd’hui que la politique commerciale de Walf définie depuis Dakar a changé ils versent dans la délation en se présentant comme des victimes.Victimes de qui et de quoi?Ce qu’ils ignorent c’est que la politique, la vraie ne se fait pas dans les médias mais sur le terrain.Nous ne reviendrons pas sur cette politique commerciale de Walf à cause de petits apprentis politiciens en mal de publicité.Ils veulent prendre les gens en otages et régler leurs problèmes par médias interposés.Ce n’est pas de la démocratie censitaire .

Mais cette nouvelle politique nous a permis de nous débarrasser de ces politiciens encombrants qui polluaient nos ondes.Malgré tout nous avons créé l’émission Wakh Sa Xalat où n’importe qui peut entrer en direct dans l’émission dire ce qu’il pense même  anonymement .Nous ne sommes pas là pour gérer des ego parfois surdimensionnés.La radio n’est pas un objet de chantage ou de règlements de comptes politiques.En désespoir de cause ils envahissent les sites et les radios qu’ils vouèrent naguère aux gémonies car ils n’ont pas d’existence sociale et politique en dehors des médias.Notre partenariat avec la Mairie date du temps de Aminata Mbengue Ndiaye.

Ce plan de communication c’est de rendre visibles les réalisations de la Mairie pas de Moustapha Diop.D’ailleurs depuis son élection et bien avant Moustapha Diop n’a jamais été invité à Walf.Ceux qui parlent aujourd’hui,combien de fois ont-ils été invité ?Ce partenariat avec la Mairie ce n’est pas une tribune pour que des conseillers viennent polémiquer ,se chamailler à la radio ou faire la propagande pour leurs petits partis.Ce serait manquer de respect aux populations qui en ont marre de ces débats de borne fontaine animés par des responsables qui n’ont d’autres mérites ou compétences que d’être des politiciens.Malheuresement le journalisme est un travail  chiant où même le petit mécanicien peut se lever pour t’apprendre ton métier.

Mais c’est mal nous connaître désormais ils nous trouveront partout sur leur chemin  pour répondre à leurs élucubrations.Et c’est pas la littérature qui nous manque. Le même mépris pourrait être adressé à cette fille à papa qui à travers les réseaux sociaux a débité des insanités et des inepties dignes d’une roturière.Dans un délire burlesque elle a enfilé une robe d’avocate trop grande pour elle pour défendre maladroitement son père.Elle s’est engagé dans un terrain glissant.Celui des déballages. Elle devait être la dernière à parler de corruption.Je connais tellement de choses sur les négociations secrètes entre certains responsables et l’actuel maire que l’effet boomerang risque de faire des dégâts.

La suite je la réserve à la sortie de mon prochain journal l’EXPANSION prévue dans la semaine.

ACHILLE NIANG

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *