ALTERNANCE AU SOMMET DE L’ETAT ADK pour la candidature de Khalifa Sall à la présidentielle

= 2239

La candidature du maire Khalifa Sall se précise de plus en plus du moins si l’on se fie aux différentes sorties de ses partisans, réclamant sa candidature à la prochaine élection présidentielle.

Le mouvement And Dollel Khalifa s’est inscrit dans ce sillage ce week end en prélude à une journée d’évaluation de leurs activités en direction des prochaines échéances. Laquelle va se tenir prochainement selon son coordonnateur Babacar Diop.

Face à la presse, les partisans du maire de Dakar ont levé un coin du voile qui entourait jusque là la probabilité d’une candidature du patron socialiste de l’institution municipale de la capitale.

Même si à ce jour, aucune déclaration émanant de Khalifa Sall n’a été faite dans ce sens. Cependant, le mouvement And Dollel Khalifa a décidé de prendre les devants comme porte étendard.

Ce, pour donner forme à cette candidature dont le sujet continue d’alimenter le débat dans les chapelles politiques, particulièrement chez les socialistes.

Tant du point de vue du parcours que de la représentativité politique, le coordonnateur dudit  mouvement estime que : « notre candidat est une valeur sure doublée d’une alternative crédible pour apporter des réponses concrètes aux préoccupations des Sénégalais ».

Babacar Diop rappelle que le mouvement  ADK fonctionne indépendamment du Parti Socialiste et se veut autonome également en tant que précurseur de ce projet qui porte sur l’élection du maire de Dakar Khalifa Sall comme futur président de la République.

Les partisans du premier magistrat de la capitale semblent donc conscients que l’appareil politique qui peut cautionner la légitimité de leur candidat n’est rien d’autre que le Parti Socialiste.

Leur structure  devant venir alors en appoint pour soutenir et parachever  cette candidature qui fait toujours l’objet d’une omerta de la part du concerné. Mais selon le coordonnateur : « la candidature de Khalifa est devenue une demande sociale exprimée par les populations de Dakar ».

En amont, Babacar Diop informe que le mouvement And Dollel Khalifa  avait effectué une tournée départementale, le 7 Mars dernier après son lancement  pour sillonner les 19 communes de Dakar.

Une façon pour eux  de porter leurs messages auprès des populations afin de les rallier à leur cause. Aujourd’hui présents dans les 45 départements du Sénégal : « nous avons démarré les opérations de vente des cartes pour aller vers la structuration du bureau national » a-t-il précisé.

Parlant du bilan à mi parcours  du régime actuel, les militants d’ADK n’ont pas caché leur déception parce que : « les engagements pris par le président de la République, sont loin d’être traduits en actes concrets après 3 années de magistère ».

En outre, le coordonnateur fera noter que le bras de fer qui oppose Khalifa Sall au gouvernement au  sujet de l’emprunt obligataire : « n’est que le reflet de la volonté du pouvoir de limiter le champ d’action politique de notre candidat ».

C’est la raison pour laquelle, le mouvement ADK se démarque totalement du dernier appel lancé par l’ancien président socialiste Abdou Diouf, demandant à ce que Macky Sall soit le candidat de Benno Bokk Yakaar à la prochaine présidentielle.

Et c’est donc clair que Babacar Diop et ses camarades n’entendent pas suivre le secrétaire général sortant de la francophonie dans sa logique qui, pour certains, le présente comme le « directeur de campagne » de Macky Sall.

Sur les actes que pose actuellement le gouvernement, notamment dans le cadre des conseils ministériels délocalisés et la mise en œuvre du programme d’urgence pour le développement communautaire, le mouvement ADK parle de propagande déguisée. Toutefois, les partisans de Khalifa Sall ont affirmé n’être pas intéressés par des slogans creux visant à divertir et détourner les Sénégalais de l’essentiel.

Mamadou SALL

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *