});












Amadou Bâ sur la Douane: ‘’Les résultats dans ne sont pas à la hauteur’’

= 820

Le ministre de l’Economie et des Finances a procédé hier à la signature d’un contrat de performance avec la direction générale de la Douane. Cette rencontre, qui a eu pour cadre les nouveaux locaux de la direction générale des Douane, a permis au ministre de tutelle de revenir sur certains manquements des gabelous.

Le ministre de l’Economie et des Finances, Amadou Ba, n’est pas satisfait des perfor mances de la Douane sénégalaise, dans la mobilisation des recettes. Il l’a dit hier, lors d’une visite dans les nouveaux locaux de la direction des Douanes. “Je ne peux pas manquer de souligner que la mobilisation des recettes n’est pas encore à la hauteur des projections. Nous avons fixé des objectifs qui ne sont pas encore atteints”, a déclaré le ministre de l’Economie.

Amadou Ba de poursui- vre, sur un ton ferme : “le repli des importations de certains produits porteurs de recettes, pourrait être avancé entre autres explications, mais face à cette situation des mesures s’imposent”. Accompagné de Birima Mangara, le ministre délégué chargé du Budget, Amadou Ba devait y sceller un pacte de performance, sur la période 2015-2017. Outre son insatisfaction par rapport aux résul- tats de la Douane, Amadou Ba a déploré la mésentente entre la Douane et le Trésor. Si on en croit le ministre, il y a eu récemment des divergences entre la Douane et le Trésor, alors qu’ils sont appelés à travailler ensemble.

“J’ai suivi un débat entre la Douane et le Trésor qui ne m’a pas plu et n’a pas plu non plus à l’Etat. Vous êtes obligés de cohabiter, car l’argent collecté fini dans les caisses du Trésor qui exécute les dépenses publiques”, a martelé le ministre. Il a ainsi exhorté les deux parties à échanger dans des espaces de collaboration et de cor- poration, afin d’identifier les sources de difficultés pour apporter des solutions définitives. “Nous ne formons qu’une administration de l’Etat. Le ministre du Budget et moi tenons à l’entente, la cohésion au sein de cette administration”, a-t-il insisté.

D’après Amadou Ba, les dysfonc- tionnements observés dans la gestion du menu trésor et l’application “Gaindé” avec leur corolaire (valida- tion multiple des quittances du tré- sor, gestion des dépassements de crédit d’enlèvement…) ne militent pas en faveur d’une collecte efficace des ressources publiques. L’argentier de l’Etat appelle ainsi les directeurs généraux de la Douane, de la Comptabilité publique et du Trésor à travailler pour la mise en place d’un cadre de concertation, en vue de l’élaboration et de la mise en œuvre d’un programme d’amélioration des fonctionnalités du menu trésor dans le système “Gaindé”.

Par ailleurs, le ministre de l’Economie a invité les services de la Douane à mieux concentrer leurs efforts sur la lutte contre la fraude. “Le service des Douanes est attendu sur le terrain d’une surveillance effi- cace de nos frontières, dans un contexte de montée galopante de l’insécurité dans la sous-région”, a rappelé Amadou Ba. Avant d’engager les agents des unités de surveillance à se mobiliser aux côtés des autres forces de défense et de sécurité, à l’effet d’endiguer les trafics illicites notamment ceux portant sur la drogue et les faux médicaments.

Enquête Plus

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *