});

Aminata Touré pour le retour de la formation au sein des partis

= 433

aminatatourL’ancien Premier ministre Aminata Touré préconise un retour de la formation politique au sein des partis, pour amener les acteurs à entretenir des relations respectueuses sinon cordiales au nom de l’intérêt général et de la stabilité du pays.

« Il faut qu’on soigne les discours pour qu’on puisse se focaliser sur l’intérêt des citoyens, sur des questions de développement, d’approfondissement de la démocratie. Cela nécessite également que les partis organisent la formation pour leurs militants, car on a beaucoup perdu de temps », a-t-elle déclaré dans le dernier numéro du magazine sénégalais La Gazette.

« Il y a des dirigeants qui n’ont jamais eu de formation politique. Ils dirigent parce qu’ils ont duré dans l’arène politique, qu’ils ont pu rassembler des gens et être aux commandes sans expérience ni formation sur ce qu’est l’engagement, la vision de leur parti, sur comment la démocratie s’exerce », a dit Mme Touré, partie de la primature en juillet dernier.

« Ces éléments de base doivent revenir dans les activités des partis », a-t-elle indiqué, se déclarant favorable à « un code de bonne conduite pour les politiciens car en Afrique, on a vu où est-ce que la surenchère pouvait amener un pays ».

« Au Sénégal, on est loin » de la situation de certains pays en termes de crispations politiques, « mais ce serait une bonne chose qu’on en revienne à un climat plus serein », a estimé Aminata Touré.

« Cela ne veut pas dire que la justice ne s’exercerait pas, que les institutions ne fonctionneraient pas selon les lois et règlements. Tout cela dépend des acteurs politiques qui ont souvent besoin de médiateurs extérieurs », a-t-elle dit.

Selon Mme Touré, les citoyens « doivent exiger des acteurs politiques qu’ils aient plus de civilité quant à l’avenir du pays, sur des questions essentielles. Qu’ils votent en fonction des questions qui peuvent les amener au développement ».

« Ce sont des questions très vastes qui sont d’une grande importance pour la démocratie. Les politiques doivent prendre conscience du danger, que la surenchère peut nuire à la stabilité du pays. Il ne faut jamais jouer avec le feu. Les citoyens doivent être plus exigeants », a-t-elle déclaré.

« Nous sommes dans un pays fragile, on ne va pas surmonter certaines secousses. Donc, a-telle fait valoir, il est important qu’on garde cette civilité à laquelle j’appelle tous les acteurs. Il est temps qu’on soit conscient de cela ».

 

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :