});
















Arnaque : Les autorités Brésiliennes accusées d’encaisser de l’argent sans délivrer le sésame

= 767

Les commerçants des marchés de Sandaga et Tilène ont dénoncé, hier, l’attitude des autorités brésiliennes à Dakar qui, depuis quelques mois, ne leur octroient plus de visas.

Des commerçants sénégalais qui se rendent souvent au Brésil pour acheter des marchandises, ne savent plus à quelle autorité se fier.

En effet, selon Mor Thiam, voilà plus de quatre mois, avec l’arrivée d’un nouvel ambassadeur, qu’ils ne peuvent plus effectuer le voyage vers le Brésil.

«Même certains Sénégalais qui entretiennent des relations d’affaires dans ce pays, crient également leur ras-le-bol», poursuit le commerçant, selon qui, non seulement, le visa leur est refusé, mais l’argent versé n’est jamais remboursé et ce, sans explication aucune.

«Nous avons tenté de savoir ce qui se passe réellement, afin de savoir à quoi nous en tenir, car la situation qui nous a été imposée est un véritable préjudice qui nous fait perdre beaucoup d’argent.

Des commerçants et hommes d’affaires ont vu ainsi, leur rendez-vous au Brésil annulé», a-t-il déploré, étouffant de colère.

Dans ces grands marchés de la capitale sénégalaise, les commerçants menacent de descendre dans les rues, si cette question n’est pas réglée.

Nos tentatives d’entrer en contact avec les services de l’ambassade du Brésil au Sénégal ont été vaines. Et des sources lient ce refus à la lutte contre l’immigration vers ce pays qui a registré des milliers de Sénégalais, rien que l’année dernière.

Cependant, les commerçants que nous avons rencontrés, réfutent toute idée d’immigrer au Brésil. «Nous cherchons à nous e rendre dans ce pays pour des affaires commerciales», arguent-ils
lateranga.info

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *