});












Atteinte à la sûreté de l’Etat et offense au chef de l’Etat : El Hadj en pèlerinage à Rebeuss

= 977

 Me El Hadji Amadou Sall a été placé hier, sous mandat de dépôt pour offense au chef de l’Etat et atteinte à la sûreté de l’Etat. Il tombe sous le coup de l’article 80 pour une deuxième fois.

Me El Hadji Amadou Sall passe sa première nuit à Rebeuss. Le responsable libéral a été placé hier, sous mandat de dépôt pour offense au chef de l’Etat et atteinte à la sûreté de l’Etat par la chambre d’accusation de la Cour d’appel. Ce, pour le privilège lié à son statut d’avocat. Il va comparaître dans les prochains jours pour les mêmes faits. Me Sall tombe ainsi sous le coup de l’article 80 du Code pénal et pour une seconde fois en moins de deux ans. L’ancien ministre de la Justice sous l’ère Wade paie ainsi pour ses propos tenus dimanche à Guédiawaye, lors d’un meeting organisé par les membres du Parti démocratique. «Si jamais Macky Sall fait emprisonner Karim Wade, il ne passera pas une seule nuit au Palais», avait-il menacé. Ces déclarations lui ont valu une convocation de la Section de Recherches de la gendarmerie de Colobane. Déféré au Parquet hier, il a été placé sous mandat de dépôt. La date se son procès reste encore à être déterminé. L’avocat de Karim Wade encourt même le risque de ne pas assister à la délibération de la Cour de répression de l’enrichissement illicite (Crei) qui fixera le sort de son client. Me El Hdji Amadou Sall sera défendu par Me Ciré Clédor qui est pour le moment le seul avocat à s’être constitué.

Il y a un an, il avait accusé Macky Sall de fétichisme et déclaré que «s’il veut manger Karim Wade, il n’a qu’à le manger». Une convocation lui avait été envoyée à laquelle il avait refusé de déférer. Les Forces de l’ordre l’avaient alors cueilli et placé en garde à vue.

Le Quotidien

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *