});












Barth’ dégaine et tire : « si Bamba Fall et les autres sont placés sous mandat de dépôt, je vous garantis que d’autres vont suivre, parce que… »

= 648

Interpellé lors de la conférence de presse sur le sort de ses camarades socialistes déférés devant le Procureur de la République par la Division des investigations criminelles (Dic), le Maire de Mermoz- Sacré-Cœur tonne : « Bamba Fall n’est pas un criminel encore moins un bandit ».

Dans l’attente d’un verdict favorable à ses camarades, il avertit quand même que « si Bamba Fall et les autres seront placés sous mandat de dépôt, je vous garantis que d’autres vont suivre, parce que nous entrerons de force à la Maison du Pari socialiste ».

Poursuivant son réquisitoire, il charge le Secrétaire général du Parti socialiste en ces termes : « Ousmane Tanor Dieng et certains responsables du Parti veulent donner des garanties au Président de la République moyennant des récompenses pour des intérêts personnels et ont voulu vendanger les intérêts du Ps ».

Rappelons que pour tenir sa conférence de presse initialement prévue ce mercredi 4 janvier au siège même du Ps, le Maire de Barthélemy Dias s’est vu refuser l’accès à la maison du Parti. Ce qui, bien évidemment, n’est pas du goût du Maire de Mermoz-Sacré-Cœur qui rétorque : « ils disent que nous ne participons pas aux réunions du Parti, alors que c’est eux qui nous en refusent l’accès. Nous sommes actuellement à la Maison du Parti. Ils ont fermé les portes.

Très remonté, il renchérit : « la Maison du Parti est un patrimoine national, elle n’appartient pas Ousmane Tanor Dieng. Parmi eux, il ne figure le nom de personne sur le titre foncier. Je cotise tous les mois cent mille FCfa, ce en ma qualité de député socialiste. Et c’est prélevé à la source (Ndlr: l’Assemblée nationale) pour le compte du Ps ».

Alors, au nom de qui et pour quel droit, certains responsables se permettent de nous en refuser l’accès ». Ne voulant pas répondre par la violence, Brath’, comme l’appellent affectueusement les siens, a tenu son face-à-face avec les journalistes en dehors du Siège.

A peine ces mots ont-ils été prononcés que Barthélémy Dias est remonté dans sa voiture pour retourner au tribunal de Dakar où il a passé la journée pour soutenir ses camarades qui y étaient déférés.

Actusen.com

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.