});












Ça chauffe en Gambie ! « Yahya Jammeh ne contrôle plus tout le pouvoir ! »

= 906

« Il y a une rivalité manifeste entre le dictateur Jammeh et le général de l’armée Saul Badjie », révèle freedomnewspaper.com . Le site précise que désormais« La Gambie a deux Présidents ». Le coup d’état manqué du mardi 30 décembre 2014 est passé par là.

« Saul Badjie est le président responsable de l’armée et le dictateur Jammeh responsable du gouvernement », poursuit le Journal qui cite une confidence d’un militaire.
Ce haut gradé de l’armée prend les devants en se barricadant par ce qu’il craint d’être arrêté par Jammeh qui continue sa purge au sein de la grande muette. Saul Badjie ne veut pas connaitre le même sort que le capitaine Musa Savage, qui a déjoué le complot de coup. « Le rapport de Banjul explique qu’initialement le capitaine Savage faisait partie du coup avant de trahir et d’abattre le capitaine Lamine Sanneh et trois autres de ses hommes ». Non convaincu du jeu de Savage Yaya Jammeh, a ordonné son arrestation .Aux dernières nouvelles le capitaine Moussa Savage qui par son geste cherchait à entrer dans les bonnes grâces du Président, fait partie des militaires exécuté dans des conditions atroces au State House.
Ne souhaitant nullement se laisser tuer comme une mouche, « général Saul Badjie a son propre convoi et gardes du corps qui sont armés jusqu’aux dents ». Prêts à faire face à l’escadron de la mort de Jammeh actuellement rongé par la schizophrénie : « Ceux-ci veillent sur lui en l’escortant tout le temps ».
Persuadé que ce coup d’Etat manqué n’a pas fini de révéler tous ses secrets au grand jour, le journal en ligne qui observe ce dualisme au sommet se demande « quel Président va gagner la bataille ».

freedomnewspaper.com

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.